AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu l'attendais, je suis là!

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 2:42


    Absolution




    Nom et prénom : Aaron McAvoy
    Age : 300 mais 22 ans en apparence.
    Lieu de naissance : Londres
    Nationalité : Anglais
    Sexualité : Hétérosexuel
    Travail :

    Pseudo : Keziah Very Happy
    Avatar : JACKSON RATHBONE
    Âge : 190 ans
    Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile à comprendre ? : Ouai j'adore! Vivement la deuxième intrigue!
    Où l'avez vous connu ? : Bah je suis déjà inscris dessus.
    Une déclaration ♥️ ? Ouai je suis fou amoureux de Beth et Summer! Bon et Lena aussi et puis Kaelyn!


Dernière édition par Aaron Mcavoy le Lun 12 Jan - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 2:48


Découvrez Dire Straits!


    Chapitre 1 : "L'amour, même en dehors du mariage, est toujours moral ; un mariage sans amour est toujours immoral." [Ellen Kay]

    Londres, magnifique ville n'est ce pas?! Oui c'est ce que je pense aussi. J'avais toujours vécu là bas et c'était un endroit qui representait beaucoup moi. J'avais mes amis, ma famille, je n'aurais jamais voulu partir de là bas, du moins c'est ce que je croyais jusqu'à un fameux jour de juin. Ce jour là, il faisait très beau. Ma famille avait décidé d'aller se prommener prês de l'étang. Nous venions souvent ici autrefois avec mes deux soeurs. J'avais deux soeurs, toutes les deux plus âgées que moi. Mes deux soeurs avaient été mariés par mon père a des jeunes seigneurs depuis très longtemps maintenant. Je sais très bien qu'elles n'avaient jamais aimé les maris que mon père avait choisit pour elles, seulement, je crois quand même qu'elles étaient heureuses maintenant. Elles avaient toutes les deux des enfants et être tonton était une véritable fiertè pour moi. Cet après midi là, il n'y avait que ma mère, mon père et moi. Une sorte de silence régnait et je n'aimais pas trop ça, je n'aimais pas ça du tout. Mon père était ce qu'on peut appeller un "nouveau riche" ou "ancien pauvre" si vous préférez. Il avait fait sa fortune grâce à mes soeurs, grâce à leur mariage avec de riches seigneurs plus précisément. Aujourd'hui, il faisait donc partit de ce qu'on appelle les "nobles". Comme tout noble, il devait donc marier ses fils à une jeune femme afin d'enrichir le père de celle-ci. Malheureusement, j'étais le seul et unique fils de mon père. Bon ce silence allait fnir par me tuer, il fallait absolument que je parle, je devais dire quelque chose. Je n'avais jamais été du genre très bavard mais je n'aimais pas quand il n'y avait pas de bruit autour de moi.

    "Quelque chose ne va pas père?"

    Il se tourna vers moi, me fit un léger sourire. Vous savez le genre de sourire désolé qu'on n'a pas trop envie que quelqu'un nous fasse. Il finit par se rapprocher de moi et poser ses mains sur mes épaules. Il me regardait comme un vieux monsieur regarde un jeune enfant qui a toute son innocence et sa jeunesse. Pourtant, j'avais quand même 20 ans.

    "Tu es mon dernier enfant et je t'aime, j'aimerais te garder encore longtemps à mes côtés...Seulement je dois penser à ton bonheur alors je..Je t'ais trouvé une femme."

    Je me tournais alors vers ma mère essayant de trouver un réconfort que je savais pertinemment que je ne trouverais pas. Ma mère n'avait jamais tenue tête à mon père. C'est lui qui prennait toutes les décisions, c'était comme ça et pas autrement. Je voyais pourtant dans son regard qu'elle était triste de cette décision. Je finis par poser de nouveau le regard vers mon père.

    "Mais père?! Je ne peux pas épouser cette fille que vous m'avez trouvez...Je ne l'aime pas."

    Je n'avais jamais imaginé un mariage sans amour possible. Je voulais de l'amour. Je n'étais encore jamais tombé amoureux mais j'avais toujours l'espoir que cela finirait par m'arriver. Une chose est sûre, je voulais être celui qui choisirait celle que j'épouserais. Moi seul, devais la choisir. C'est peut être stupide de penser de cette manière mais c'était ainsi. Mes parents avaient eu la chance de se rencontrer lors d'un diner et ils étaient éperduement tombé amoureux l'un de l'autre. Etant donné qu'ils n'étaient pas de riches seigneurs, personne n'avait vu un inconvéniant pour leur union. C'est l'histoire de mes parents qui avait bercé mes rêves d'enfant et je rêvais du même grand amour. Mon père finit par me faire sortir de mes pensées.

    "C'est normal que tu ne l'aimes pas...Tu ne l'as encore jamais vu...Tu finiras par l'aimer."

    Je finis par m'arracher de l'étreinte de mon père et me dirigeais vers ma mère pour une raison que j'ignore encore.

    "Je ne l'épouserais pas! J'ai besoin de vivre un amour tel que celui que vous avez vécu avec ma mère...Je veux connaitre la passion, l'amour, je veux faire ma demande à une femme sans que personne ne m'y oblige. Je veux la choisir père et je ne veux pas faire ça pour de l'argent."

    Mon père semblait choqué mais surtout lasse de ma réaction. En fait, je pense qu'il s'attendait à cette réaction. J'avais toujours été un garçon libertain pour l'époque. J'avais des visions très romantiques de l'amour souvent inspiré de William Shakespaere que j'avais lu et relu lors de mes études. Je couchais avec beaucoup de jeune femme mais ce que j'aimais par dessus tout, c'était leur faire la cours. Je voulais les charmer et j'espèrais toujours rencontrer un jour la femme de ma vie.

    "Aaron tout ceci doit cesser. Cesse de te comporter comme un enfant. Tu épouseras cette fille que tu le veuile ou non. Est ce que je me suis bien fais comprendre? Tu dois enfin te ranger et si tu attends de rencontrer l'amour, tu ne te mariras jamais!"

    Je poussais un long soupire. Je me tournais alors de nouveau vers ma mère et la regardais les yeux pleins de larmes. Je finis alors par partir en courant jusqu'au manoir. C'est là bas que j'habitais. J'avais besoin de réfléchir à tout ça à tête reposé et le plus loin possible de mes parents et surtout de mon père. Ma chambre était donc l'endroit idéal, ils me laissaient toujours tranquil dans ma chambre.


    Chapitre 2 : "Ce n'est pas tant l'aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide." [Epicure]

    Voilà, trois mois maintenant que mon père m'avait annoncé mon mariage avec cette femme que je n'aimais pas. Je l'avais maintenant rencontré et j'étais sur d'une chose : jamais je ne l'aimerais. Très bien, il est évident que le fait que ce soit un mariage forcé m'enlevait la passion que j'avais toujours éspèré trouver dans l'amour et que c'était sûrement pour cette raison que je savais pertinemment que je ne tomberais jamais amoureux d'une femme qu'on avait choisit pour moi. Mes parents et ceux de la jeune femme préparaient déjà notre mariage. J'avais l'impression que ma vie m'échappait radicalement, que j'étais une sorte de pantin en bois que mes parents articulaient à leur guise. Je devais reprendre ma vie en main, je devais redevenir acteur et cesser d'être ce que j'étais, c'est à dire une marionnette. Ce matin là, lorsque je me suis réveillé dans mon lit, j'avais un gout amer dans la bouche. Un gout qui me disait que ma vie allait bientôt devenir la plus triste et la plus morbide des vies si je ne faisais pas quelque chose tout de suite. C'est pourquoi, en me levant, je me suis dirigé vers la chambre des serviteurs et je me suis dirigé vers Phillipe. Phillipe c'était un serviteur de mon âge. En fait, il était le fils d'un serviteur de mon père et j'avais toujours été très proche de lui. C'était un véritable ami. Lorsque j'entrais dans la cuisine, tous les regards des autres serviteurs se tournèrent vers moi. Je pris Phillipe par le bras et sans même lui expliquer quoi ce soit, l'emmena dans le jardin. Il finit par me demander de me lacher et me regarda l'air désemparé.

    "Oh Aaron stop! Qu'est ce qui se passe? Je te rappelle que j'étais en train de travailler. Ta futur belle famille vient manger ce midi et je dois faire le repas sinon ton père va me tuer...Je ne suis pas comme toi moi, je ne vis dans cette maison que pour y travailler, tu as tendance à l'oublier.'" dit il avec un petit sourire aux lèvres.

    Ma futur belle famille?! Rien que cette phrase me fit grimaçer. Je devais avoir l'air d'un enfant tout exité ou plutôt d'un chien complètement en transe enfin bref, je devais ne pas avoir l'air dans mon assiette et c'était assez logique vu ce que je m'apprétais à dire.

    "J'ai besoin de toi Phillipe. Tu m'as bien dis que ton cousin avait un bateau qui va vers l'amérique?! Je dois partir, tout de suite et je veux que...."

    Je n'eu pas le temps de finir ma phrase car Phillipe me coupa.

    "Quoi? Hey mais attends qu'est ce que tu racontes là? Est ce que tu es tombé sur la tête?"

    Je poussais un léger soupire. Je n'avais pas le temps pour lui expliquer toute la situation mais je savais pertinemment que si je ne le faisais pas, il ne m'aiderait pas.

    "Je dois partir...Mon père veut que j'épouse cette fille. Est ce que tu l'as vu Phillipe? Je ne peux pas épouser cette personne."

    Phillipe m'attrapa alors par le bras comme pour me secouer et surtout pour me faire réagir.

    "Oui je l'ais vu. Et justement, je ne vois pas de quoi tu te plains. Cette fille est canon et même en étant marié avec elle, tu sais très bien que tu pourras continuer à avoir des tas de maitresses si c'est ce qui te préocupe tant."

    Je poussais de nouveau un long soupire et poussais mon bras pour qu'il me rende ma liberté. J'avais suffisement l'impression d'être en cage ces derniers temps.

    "Tu ne comprends rien...Je ne l'aime pas. Je ne peux pas l'épouser. Tu dois m'aider, enfin ton cousin."

    Phillipe poussa un long soupire et je le regardais avec un regard qui le suppliait.

    "Très bien...Mais ton père sera que je t'ai aidé. Il finira par remonter jusqu'à mon cousin et alors j'aurais des ennuis."

    Phillipe disait vrai. A cause de moi, il risquait gros. En effet, mon père serait fou de rage quand il verra que j'ai disparue et il finira par faire son enquête, remontra jusqu'au cousin de Phillipe et mettra sans doute Phillipe et sa famille à la porte. J'étais vraiment égoiste à cet instant précis car je m'en fichais. Tout ce que je voulais, c'était qu'il m'aide, j'avais vraiment besoin de son aide. Je devais m'échapper de ce terrible cauchemard. Je finis donc par prendre Phillipe dans mes bras. Grâce à lui, j'étais enfin sauver, enfin je le serais dés que j'aurais quitté cette maison dans laquelle je manquais de plus en plus d'air.


    Chapitre 3 : "Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons." [André Gide]


    Cela faisait maintenant 2 ans que j'étais en Amérique. Je vivais à New York. Je n'avais aucune nouvelle de mon père, ni même du reste de ma famille, je ne savais même pas ce qu'était devenu Phillipe. Est ce qu'il s'était fait viré? Je l'ignorais. Quant à la fille que j'aurais dû épouser, je ne savais absolument rien d'elle là non plus. Tout ce que je peux dire c'est que j'étais vraiment bien en Amérique même si parfois je devais avouer que ma famille et mes amis me manquais. A New York, je n'avais toujours pas rencontré la femme de ma vie, je n'avais toujours pas rencontré l'amour non plus. J'étais pour ainsi dire toujours aussi libertain. Je couchais toujours avec énormément de femmes. Il faut dire que j'avais toujours aimé la beauté féminine. Une fois, je me souviens très bien de cette nuit là, j'étais dans un bar, c'était un soirée déguisée. Le genre de soirée qui se faisait souvent à l'époque. Je m'étais déguisé en un monstre qui ne ressemblait absolument à rien. Je crois même pas que je faisais peur. Peu importe, de toute manière, je n'avais jamais cru à aucun monstres, même lorsque j'étais goss. Fantômes, vampires, monstres, tout ça c'était des bétises pour faire peur aux enfants, voilà ce que je pensais. Ce soir là, je me suis fais draguer par une jeune femme. Je n'aimais pas trop me faire draguer, je préférais de loin faire cette partie qui était plus réservé aux hommes, du moins c'est ce que je pensais. Elle s'approcha de moi et se mit à glisser quelques mots à mon oreille. Elle disait ne pas avoir peur de moi?! Ah oui? J'étais vraiment très mal déguisé alors. Cette femme était très belle, plus que belle même, elle était sublime. Je n'avais jamais vu une personne aussi belle. Sa peau était d'une étrange paleur et j'avais terriblement envie de gouter ses lèvres et tout le reste de sa peau bien que je la connaissais à peine. Je fis donc un sourire devant sa remarque.

    "Vous croyez que les vampires font peur?"

    Et oui car elle était déguisé en vampire. Toute vêtu de noir et de rouge, des traces de rouges à lèvres rouges sur les joues et des dents très pointues. Elle sourit amusée par ma remarque.

    "Vous ne croyez pas aux vampires?"

    Si je croyais aux vampires? Oh non, bien sûr que non, je n'avais jamais cru à ce genre de truc. Je me mis donc à rire légèrement.

    "Non en effet...J'espère que vous non plus car vous auriez vite fais de me décevoir."

    Elle répondit à mon sourire et me tendit alros la main. Je répondis alors volontié à son invitation. Elle m'emmena ensuite dehors et je la suivais. Une fois dans une ruelle, elle me plaqua contre le mur et commença à m'embrasser. Je dois avouer que sa peau était glaciale et je ne comprennais pas trop pourquoi. Quoi qu'il en soit, j'avasi terriblement envie de cette jeune femme. Elle continuait de jouer avec ma langue et soudain, je sentis ses lèvres passer dans mon cou et c'est à cet instant précis que...Que je suis devenu le plus horrible des monstres. Elle m'a mordu. Je ne me souviens pas trop de ce qui s'est passé après et pourtant je ne suis pas tombé dans les pommes. J'ai vu mon sang se répartir dans sa bouche, j'ai sentis une douleur très intense parcourir mon corps entier, je sentais que je me crispais, mon visage entier me faisait mal. C'est comme si je me transformais mais j'gnorais encore en quoi. J'allais bientôt finir par le savoir...



Dernière édition par Aaron Mcavoy le Mar 13 Jan - 1:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 2:48

    Chapitre 4 : "Si tu as peur de la mort, n'écoute pas ton coeur battre la nuit." [Paul-Jean Toulet]

    Voilà maintenant 5 ans que j'étais devenu un vampire. J'étais un monstre et je me nourrissais du sang des humains. Le vampire qui m'avait transformé était resté à mes côtés durant pas mal de temps. Néanmoins, je crois qu'elle avait finit par tomber amoureuse de moi et ce n'était pas du tout mon cas. C'est pourquoi, elle avait finit par partir. Désormais, j'étais seul. Je ne voulais pas me mélanger aux autres vampires. Je vivais toujours dans mon appartement et ne sortait jamais, sauf le soir et c'est à ce moment là que je cherchais des humains afin de boire leur sang qui sentait si bon. L'odeur du sang dans mes narines étaient plus qu'enivrante. J'aimais boire le sang des humains et j'aimais encore plus celui des jeunes enfants, c'est pourquoi ils étaient souvent mes victimes. Rassurez vous, je tuais aussi les parents après, comme pour leur oter leur souffrance d'avoir perdu leur enfant. Qu'est ce que vous croyez? Evidemment que j'avais conscience d'être un monstre, seulement qu'est ce que je pouvais faire d'autre que de me nourrir. Je devais manger pour rester envie. J'étais devenue le plus dangereux des prédateurs mais c'était la loi de la nature, les plus faibles devaient mourir pour que les plus forts se nourrissent. Souvent, lorsque je me regardais dans la glace, je me haissais au plus haut point, pire, je me dégoutais. Quoi qu'il en soit, au fil des jours j'avais finis par m'habituer, ou plutôt par me résigner. J'avais désormais l'éternité à vivre alors il fallait que je cesse de m'en vouloir de me nourrir. Certes, j'aurais pu boire du sang animal, j'avais déjà essayé mais ce sang était vraiment dégoutant comparé à celui des humains. Non, je ne pouvais désormais pas me passer du sang des humains.

    Ce soir là, j'entendis sonner à la porte de mon appartement. Qui sa pouvait bien être? Peu importe, il ferait mon repas de ce soir et je n'avais même pas besoin de sortir de chez moi. Super non?! Je suis donc allé ouvrir la porte et c'est là que j'ai découvert Phillipe. Je ne pouvais pas parler, j'étais comme figé. De plus, l'odeur de son sang sentait extrèmement bon et j'allais bientôt finir par le dévorer. Oui, je sais ce que vous pensez, je ne pouvais pas faire une chose pareille,c'était mon ami. Peu importe, acutllement je n'avais plus d'ami,j'avais seulement une faim en moi qui était incontrolable.

    "Aaron? Tu as changé...Tu es différent."

    Je fis une légère grimace totalment pleine de sous entendus. Evidemment que j'étais différent. J'étais devenu un vampire, un être magnifique mais surtout très dangeureux. J'ouvris la porte en grand pour qu'il puisse rentrer et finis par prendre la parole car il semblait inquiet. En effet, j'entendais son coeur battre de plus en plus vite.

    "Qu'est ce qui t'ammenne Phillipe?"

    Il sembla surprit par ma question, je ne comprends pas très bien pourquoi. Enfin bref, il finit quand même par me répondre.

    "Je pensais que me voir t'aurais fais d'avantage plaisir."

    Plaisir? Oh bien sûr que ça me faisais plaisir de le voir, il allait bientôt me servir de repas alors. Pour ce qui est des sentiments à proprement humains, je crois que je n'en avais plus. Peut être que je les avais tous perdu car le fait de le revoir ne me faisais ni chaud ni froid. Voyant que je ne répondais rien, il finit par reprendre la parole.

    "Hum, Euh Aaron, ton père est mort il y a deux jours..."

    Je pense sincèrement que cette nouvelle aurait dû me faire ressentir de la peine et pourtant je ne ressentais strictement rien. Il faut dire que j'étais devenue une personne qui tuais des humains et je pense que la mort n'avait plus la même signification pour moi désormais. Et puis, il faut être honnête, j'étais devenu un monstre. Alors qu'est ce la mort de mon père pouvait il me faire?! Je fis donc un léger sourire.

    "Et alors? Tu as peur de la mort de Phillipe?"

    Il me regarda comme si j'avais dis une chose horrible. Il finit quand même par prendre la parole.

    "Qu'est ce que tu racontes? Je suis en train de te dire que ton père est mort."

    Je poussais un soupire d'ennuie. Finalement, Phillipe avait toujours été très ennuyeux et je ne comprends pas pourquoi je ne m'en étais pas rendu compte plus tôt. Je finis par m'approcher doucement et dangereusement de lui.

    "Tu as déjà imaginé ta mort? Non? Je vais te donner un aperçu alors..."

    Tout en disant cela, je me jetais sur lui. Il hurlait mais je m'en fichais complètement. Une fois qu'il fût plaqué contre le sol, je mis mes dents sur son cou et le mordait de toutes mes forces. Je finis alors par boire doucement, profitant de chaque goutte, ce sang qui m'avait été offert sur un plateau, il faut l'avouer.


    Chapitre 5 : "Mon coeur a t-il aimé avant ce jour? Mes yeux jurés que non? " [William Shakespear]

    Cela faisait des années que j'étais le vampire carnivore que j'étais. Je ne pourais pas dire combien de temps mais des années. Au moins 200 ans. En fait, après tout ce temps, on ne comptait même plus. J'étais toujours le monstre que j'avais été. Je tuais toujours des inocents et j'avais de moins en moins de difficulté à le faire. Je ne me dégoutais même plus. J'étais ce que j'étais et c'était parfait comme ça. J'allais de ville en ville. En effet, je ne voulais plus rester toujours au même endroit et puis tout ceci me permettait de voir du pays. Après tout, j'avais l'éternité à vivre alors autant bouger et ne pas rester au même endroit. Boire du sang humain était devenue une véritable passion. Je le faisais plus pour jouer que pour nourrir je dois dire. En effet, je commençais à aimer voir les gens souffrir, les entendre crier et me supplier de les laisser en vie. Je ne résistais pas du tout au sang humain et je n'avais pas l'intention de le faire. J'avais connu des vampires végétariens et je les trouvais bien idiot. Cependant, c'était leur problème. Je n'aurais jamais tué un vampire pour le forcer à devenir carnivore. Ils faisaient ce qu'ils voulaient. Quoi qu'il en soit, il loupait vraiment quelque chose. Le sang humain était mille fois, non encore des milliards de fois meilleurs que celui des animaux.

    Cela faisait un mois que j'étais dans la ville de Washington. Je m'y plaisais d'ailleurs plutôt bien. J'avais eu l'occassion de rencontrer des vampires carnivores mais encore une fois, je ne préférais pas rester avec eux. Je préférais de loin faire cavalier seul. Je me plaisais bien tout seul. J'étais plutot d'une nature solitaire alors. De plus, je trouvais toujours trop bavard les vampires qui m'entourais. Bref, ce soir là, je sortais d'un bar et me dirigeais dans un parc quand j'entendis des voix. Je me suis donc dirigé vers ces voix et c'est alors que je l'ais vu!!! Elle était là, sublime. De toute ma vie, je n'avais jamais vu une personne plus belle qu'elle. Son visage était parfait. Pourtant, je suis sûr qu'il n'était pas si parfait que ça mais à mes yeux, il était tout simplement le visage de la femme que j'avais attendu durant deux cents ans. C'était comme si, après toutes ces années, mon coeur était redevenu vivant. Il avait pourtant disparu mais cette fois, je retrouvais enfin la saveur de l'humanité. J'avais des sentiments. Oh oui, je ressentais des vibrations dans chaques recoins de mon corps. Cette jeune femme si magnifique était en train de se disputer avec un vampire. Celui-ci était un vampire carnivore il n'y avait aucun doute là dessus car je le connaissais plus ou moins bien. Quant à elle, vu la conversation qu'elle avait avec le vampire, elle semblait être un vampire végétarien. Evidemment, l'inverse aurait été beaucoup trop beau. Je voyais que le vampire était en train de s'enerver de plus en plus contre elle. Habituellement, je laissais les vampires se battrent avec les vampires végétariens même s'il était évident que c'était souvent eux qui mourait. Peu importe, je désirais une seule chose maintenant, que cette fille ne meurt pas! Elle était trop belle pour mourir et je ne sais pas quel miracle, mais elle avait touché mon coeur en plein centre. Au moment même où le vampire allait mordre la jeune femme, je me mis au milieu des deux et fit un grognement des plus forts. J'étais plus vieux que ce vampire et je savais qu'il ne chercherait pas la bagarre avec moi. Je n'eu pas besoin de dire grand chose que le vampire partit, bien qu'il était déçu de ma réaction. Je me suis alors tourné vers la jeune femme et je l'ais regardé dans les yeux, longuement, intensément. Elle était magnifique. J'aurais voulu lui dire quelque chose mais n'ayant jamasi été du genre bavard, en tout cas pas depuis que j'étais un vampire car avant, la drague c'était plutôt mon truc, je ne trouvais rien à dire du tout. Soudain, j'entendis un homme au loin crier un prénom, sans doute le sien puisqu'elle se retourna. Summer. Elle s'appellait ainsi alors. Dés qu'elle tourna la tête vers l'homme, j'en profitais pour partir loin d'elle. Après tout, je n'avais pas envie de me retrouver face à un autre vampire végétarien et puis cet homme était peut être son petit ami. Quoi qu'il en soit, je trouvais son prénom aussi beau que son physique. Quoi qu'il n'y avait pas de mots pour son physique. Je n'étais pas partis très loin ce jour là, je m'étais juste mis derrière un arbre pour la regarder partir vers l'homme. Depuis ce jour, je ne désirais plus qu'une seule chose : la revoir!



    Chapitre 6 : "Amour, donne-moi ta force, et cette force me sauvera." [William Shakespear]

    Trente ans! Trente ans que je parcourais tous les Etats Unis dans l'espoir de la revoir. Je crois que même si je l'avais revu une seule fois, une unique fois, j'aurais été comblé. Même si tout ceci c'était passé dans le silence comme la première fois. Tout ce que je voulais, c'était la revoir. Revoir cette beauté qui me hantait désormais. Depuis que j'avais rencontré Summer, je ne voulais plus qu'une seule chose, être succeptible d'être aimé d'elle. Voilà, je l'avais enfin trouvé l'amour passionnel que je cherchais du temps où j'étais humain. Summer avait réveillé en moi des sentiments que j'avais pourtant fait disparaitre. Ils étaient de nouveau là, j'avais de nouveau une part humaine en moi. Que faire pour la revoir? Je n'en avais aucune idée. Durant les trente ans où je l'ais cherché, j'ai essayé de cesser de boire du sang humain. Néanmoins, je ne résistais pas à l'envie d'en reprendre. Je buvais du sang d'animal, essayant de trouver la force en me souvent du regard de Summer mais il n'y avait rien à faire. Je finissais toujours pas boire de nouveau du sang d'un humain. Quoi qu'il en soit, je n'iamais plus voir les humains souffrir comme avant. Maintenant, la seule chose qui me contentait, c'était de me nourrir grâce à leur sang, rien de plus. Je ne voulais plus être le monstre que j'étais qui se réjouissais de voir des êtres souffrir.

    Et c'est à Denver que je l'ais revu. Je l'ais trouvé un jour dans une forêt, elle était en train de chasser. Elle était seule. Pas l'homme qui était avec elle auprès d'elle. Elle semblait avoir énormément de peine ce qui lui donnait beaucoup de mal pour chasser. Je l'ais donc aidé et tous les deux, nous avons bu le sang d'une biche que nous avions trouvé. Une fois notre repas terminé, je l'ais regardé de nouveau intensément. Je ne parlais toujours pas. A quoi bon parler? C'est vrai, tout ceci aurait gaché ce moment si tendre et si beau à la fois. Contempler son visage me procurait toujours le même effet. J'avais toujours ce bien être en moi. J'avais l'impression que si elle était à mes côtés pour l'éternité, je cesserais de boire du sang humain et pourtant...

    Les années ont passés. J'aime Summer plus que tout au monde. Je n'ais jamais cessé de l'aimer une seule seconde. Tous les jours, je pense à elle même si je loin d'elle, même si je suis pres d'elle. Elle m'aime, je le sais. Notre amour ne triche pas. Cependant moi je triche. Quand je dis l'aimer, je suis le plus sincère des hommes mais lorsque je lui fais croire être comme elle, c'est à dire un végétarien, je lui mens et cela depuis de nombreuses années maintenant. Je n'ais pas la force de lui dire la vérité. Après tout je la perdrais si je lui disais. De plus, je n'ais pas non plus la force de me passer de sang humain, je ne peux pas. J'ai pourtant essayé mais j'ai finis par me résigner, après tout je sais que je ne peux pas! Croyez moi, je me deteste de lui mentir autant. Elle ne mérite pas ça. De plus, je sais bien que si elle venait à savoir la vérité, elle me quitterait sur le champs, et je la ferais souffrir. Et la dernière chose que je veux, c'est la faire souffrir.


Dernière édition par Aaron Mcavoy le Mar 13 Jan - 2:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer Alexey

avatar

Féminin
Nombre de messages : 241
Age : 26
Mood : Douteuse
Music : Savin Me - Nickelback
Pseudo : Killers
Quote : « Hurry, i'm fallin' »
Date d'inscription : 04/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 19/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 3:00

    Haaa sa memere en culotte de panda rose Surprised
    Je peux te bienvenuter hein ? Idea
    Bonne chance pour la suite, Beth & Summer t'aiment aussi =)

_________________
    ©️ hope • nami86 @ LJ
    The truth is hiding in your eyes
    And it’s hanging on your tongue
    Just boiling in my blood
    But you think that I can’t see
    What kind of man that you are
    PARAMORE • Decode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 3:07

Oui tu peux me dire bienvenue!

Et j'espère bien qu'elles m'aiment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Lun 12 Jan - 16:38

Bienvenue petit gars ' Razz et moi n'aussi je t'aime XD

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:34

Finish! @
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:38

    Brr.. Surprised
    Validée mon cher Aaron @

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:47

Que veux dire Brr?

Enfin merci! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:51

    Brr..
    Ça veut dire que j'en ai frissonner ia

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:52

MDR
tu es vraiment grave! Razz


Dernière édition par Aaron Mcavoy le Mar 13 Jan - 2:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:54

    Euh tu pourrais éditer et j'tenvoies la réponse par mp ? xD
    Rolling Eyes

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Mcavoy

avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 8/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:56

Oups! silent

Voilà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 2:58

    Merci =) ia

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Vaughn
The Vengeance Is My Only Reason For Living
avatar

Masculin
Nombre de messages : 447
Age : 28
Mood : Massacrante
Music : Whatever It Takes - The Faders
Quote : Ce que tu vis ne le vit pour personne ... || Ecoute en toi l'instinct qui résonne ...
Date d'inscription : 28/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: Hunter & Garde du Corps
Self Control: 14/20

MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   Mar 13 Jan - 13:05

ReBienvenue !!!! Shocked Idea tongue

_________________
Jusqu'à La Mort
La Vie Est Une Galère
...
Truth Takes Time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu l'attendais, je suis là!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu l'attendais, je suis là!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: They have to walk :: Here they come :: The first step-
Sauter vers: