AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce que femme veut... [Beth]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tobey Langer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 328
Age : 28
Mood : Calm
Music : Over my Head (The Fray)
Pseudo : MSL
Date d'inscription : 31/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: None
Self Control: 20/20

MessageSujet: Ce que femme veut... [Beth]   Ven 2 Jan - 22:45

Je ne savais pas vraiment encore à ce moment-là dans quoi je m'étais embarqué ni pourquoi moi je devais subir ce genre de tortures. N'importe qui d'autre aurait bien pu être sélectionné pour aller participer aux jeux de Beth, mais elle avait décidé de m'emmener moi, son probablement seul ami dans cette petite ville qu'était Boston. Je m'étais donc laissé traîner dans les rues, dans la ville, lui tenant la main très fort uniquement pour faire retourner les passants qui devaient se demander quel drôle de couple plutôt comiquement assorti nous étions. Moi timide et elle semblant entreprenante et fougueuse, j'étais l'innocence et elle le mal. Et je savais bien qu'elle tenterait encore ce soir de faire de moi ce qu'elle était elle-même, mais elle ne réussirait pas, parce que je sais tenir mes promesses. Ainsi donc je l'avais suivi et nous étions restés assez longtemps dans un cimetière pour que la miss puisse trouver des jouets ou plutôt son repas du soir. Je n'avais pas besoin de me nourrir très fréquemment, je m'étais habitué à prendre de gros repas à de longues intervalles. Mais elle, avait apparament faim puisque c'est dans une Chevrolet 1994 modèle camion qu'elle trouva son casse-croute. Me regardant un peu sadiquement, sachant sans doute que je refuserais, simplement pour m'attrister même, elle était allée s'immiscer dans le moment d'intimité de l'homme et sa maitresse garés dans le cimetière, ne tenant pas compte des cris que fit le carnage. Légèrement stressé, je préférais durant ce temps regarder ailleurs, déçu mais ne sachant pas comment convaincre Beth de cesser ses massacres.

D'ailleurs, lorsqu'elle eut terminé, je voulu en discuter avec elle, mais des gens vinrent nous importuner. Des chasseurs qui s'étaient donnés rendez-vous dans ce cimetière. Sachant d'avance qu'elle tenterait de les provoquer, ce fut mon tour de traîner Beth par le bras avec une force qui état dû à mon agacement de la savoir aussi (et cela me brise le coeur de le dire) méchante. À la lisière d'un petit bois où nous pouvions toujours les distinguer, je suppliai Elisabeth de ne pas faire de bruit, un peu inquiet. Je plongeai mon regard un peu triste dans le sien, ce n'était pas du tout feint. Elle savait que je n'aimais pas qu'elle attaque des gens devant moi, peu importe qu'ils aient quelque chose à se repprocher ou non. Tout ce qu'elle trouva à dire à mon regard fut d'arrêter de faire pitié. Je soupirai et me tut, préférant ne rien répondre à ça, du moins pour l'instant. Les chasseurs semblaient avoir deviné notre présence, et quelque chose me disait qu'il valait mieux s'en aller. Ne tenant pas compte de ce qu'elle voudrait certainement faire pour ajouter de l'huile sur le feu, j'entraînai mon amie vers la sortie du cimetière, sachant pourtant qu'au rythme où je la traînais avec moi, ils nous rattrapperaient aisément. Je cherchais dans mon esprit un stratagème pour nous sortir des ennuis qui s'approchaient rapidement, eux. Il n'était peut-être pas le meilleur moment pour s'enfuir, car même si être des vampires nous donnait une longueur d'avance, ils devineraient qu'un truc clochait à coups sûrs. Soudainement, j'eus une idée. Je me postai à l'entrée du cimetière avec Elisabeth à mon bras et pris une attitude digne d'un film, posant un de mes bras autour de sa taille. Je savais bien que les hommes arriveraient bientôt, et d'ailleurs plus vite que prévu. Alors que je murmurais à l'oreille de Beth de me laisser leur parler et de ne pas tout foutre en l'air, un des trois hommes, un peu âgé, prit la parole.


« Hé les amoureux, vous pourriez pas aller ailleurs pour faire ça? »

Je me retournai vers l'homme et pris un air embarassé et un peu gêné avant de lui répondre, sachant que j'aurais l'air un peu idiot mais qu'au moins nous pourrions aller ailleurs. Et peut-être rentrer à Boston si j'arrivais à me débarasser d'eux. J'allais d'ailleurs leur expliquer que notre voiture était tombée en panne et que nous avions besoin de rentrer à Boston lorsque l'un d'entre eux qui semblait soupçonner quelque chose s'exclama :

« Oh! Mais je les reconnais! C'est le petit couple du Witchy! Vous êtes les touristes anglais c'est ça? Me dites pas que vous vous êtes déjà perdus? »

Ne sachant pas vraiment si je devais renoncer à son jeu, je décidai d'embarquer, juste pour emmerder un peu Beth. Après tout, elle avait voulu que l'on vienne à Salem, elle allait y rester pour la peine.

« Oui. Ma petite amie, Elisabeth, voulait aller visiter le cimetière de Salem et comme je ne pouvais pas dire non... Eh bien nous avons visité, et maintenant nous sommes quelques peu égarés. Si vous pouviez nous ramener à l'hôtel, je vous paierais bien entendu, ce serait grandement apprécié. N'est-ce pas ma chérie? »

Je jettai un regard moqueur à Beth, bien qu'elle pouvait comprendre qu'elle avait intérêt à ne pas déconner et de jouer le jeu. Alors qu'elle ne répondait toujours pas, les chasseurs semblaient se questionner pour savoir si c'était une bonne idée de nous prendre à bord du véhicule. Ce fut apparament après une longue minute de discussion discrète à l'écart de nous qu'ils décidèrent de nous embarquer, ou plutôt d'embarquer les touristes Anglais en vacances à Boston. J'enlevai pendant ce temps mon bras de la taille de Beth, glissant ma main dans la sienne, comme deux morceaux de roc glacials. Elle allait sans doute se vanger de la faire cotoyer des humains, chasseurs en plus, et me ferait un coup bas dès qu'elle en aurait l'occasion, mais je ne pouvais m'empêcher de l'apprécier tout de même, malgré qu'elle était particulièrement cruelle avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Ce que femme veut... [Beth]   Dim 11 Jan - 4:38

    [Encore désolée, je mettrais plus autant de temps, jurée !]

    J'avais envie de passer une bonne soirée et pour cela un seul nom me vint en tête, c'était celui de Tobey, mon ami. Celui en qui j'avais le plus confiance mais aussi celui à qui je faisais le plus de mal car Tobey et moi étions différents. Il avait adopté un régime végétarien alors que moi, j'étais contre cela et que je continuais de boire du sang humain. Je sauta de mon lit et sortit de l'hôtel qui me servait de maison. Je ne mis pas vraiment un temps énorme à trouver Tobey puisqu'il était en pleine ville à regarder les gens passés. Quel activité ! Moi c'était le genre de choses qui me faisaient dormir sur place, ce gars était vraiment très étrange. Enfin dormir.. Si je le pouvais. Je m'approcha de lui bien qu'il avait déjà tourné son visage angélique vers moi.

    « Toi et moi à Salem ! Tout de suite Tobinet. »

    Il ne me fit pas attendre, il savait que de toute façon il n'avait en aucun cas le choix, ce n'était pas quelque chose que je laissais aux gens en général. Dès l'arrivée à Salem, il me prit la main comme si.. non, pas comme si parce qu'il avait vraiment peur. Je ne me lasserai jamais de lui je pense, il fait partie des personnes qui m'intriguent le plus, c'était certain ça ! La situation dans laquelle ils étaient avait un aspect très comique car c'était presque comme si l'on mettait le diable en train de tenir la main de Dieu. Sauf que même si il était végétarien, Tobey ne pourrait jamais être Dieu, il resterait un monstre et donc un vampire. C'était ça les paroles des chasseurs, vous êtes un vampire, on vous tue. Sympa, et nous ? Pourquoi on ne peut pas dire, vous êtes un humain, on vous tue ? Tout simplement à cause de ses foutus préjugés à notre sujet. Une envie folle d'ôter la vie à un humain m'attaqua et je ne tarda pas à trouver ce dont j'avais envie. Un bon couple en plein moment romantique, comme c'était mignon. Quoique à mes yeux, c'était écoeurant. Depuis Liam, l'amour avait une couleur de vomi pour moi. Soit une couleur jaune ou verte, des couleurs que je ne supportait pas. Je me tourna vers Tobey voir si il avait l'intention de m'accompagner mais ce dernier refusait. Je connaissais déjà la réponse d'avance mais je fus déçu par sa réaction tout comme lui le fût par la mienne. Je l'avais emmener ici pour le remettre sur mon chemin, peut être que faire de Tobey un être carnivore me donnerait l'impression d'être moins seule.. En général, je n'étais pas du genre.. enfin plus du genre, à tuer des gens innocents cependant là, ma soif était tellement forte que je monta dans la voiture pour m'attaquer au jeune couple.

    Après cela, en sortant, je vis les yeux dégoûtés de Tobey. Moi je haussa les épaules, ce n'était pas vraiment de ma faute, je n'avais tuer que deux personnes c'était tout et c'était pour me nourrir. Combien d'animaux les humains tuent pour avoir de quoi se nourrir ? Encore une fois, cette question ne se posait pas aux yeux des chasseurs. Je sentis la présence de ces derniers quand Tobey me regarda d'un air presque suppliant, il ne voulait pas que je fasse l'imbécile, c'était compréhensible. Je soupira, avait-il oublier la raison pour laquelle j'étais venue ici ? Oui, quand je venais à Salem, ce n'était pas pour regarder les étoiles en général. Cette ville était le point central des chasseurs, c'était le lieu de réunion mais aussi le lieu où je m'amusais le plus car ces humains aux fusils était ça pour moi, un jeu. Tobey me trainait en dehors du cemitière malgré le fait que je refusais de partir sans cogner un ou deux chasseurs. Je me condamna à le suivre et je tira un sourire quand je remarquais que si nous partions en courant, les chasseurs comprendraient notre nature et que si nous ne courrions pas, nous serions rattrapés par les tueurs. Enfin ce sourire je l'avais jusqu'à ce que Jake n'entoure ma taille de son bras. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il voulait sa mort, c'était ça ? Surtout que personne ne m'avait toucher de la sorte depuis plus d'un demi-siècle. Il me supplia de le laisser s'en occuper et je haussa les épaules. Je n'allais pas intervenir si c'était ce qu'il voulait par contre une chose était certaine, il allait payer ce qu'il avait oser faire. Je voulais aussi voir comment il savait se défendre face à des chasseurs, ça faisait partie des raisons pour lesquels je le laissais parler sans même faire un grognement habituel.

    Le plan de Tobey marchait à merveille puisque les chasseurs nous prenait pour un jeune couple, enfin pas si jeune que ça.. Je porta mes doigts à la bouche pour ronger mes ongles pendant que Tobey était en pleine discussion avec les êtres que je détestais. Je faillis m'étouffer lorsque j'entendis le mot "petite amie" sortir de la bouche de Tobey. Mot qui me désignait moi puisque j'étais la seule femme du moment. Il m'appella ma "chérie" tout en me posant une question et en me lançant un air moqueur. Je ne pris pas soin de répondre, à quoi bon ? Il avait voulu jouer, un peu trop peut être. Je ne tolérais pas d'être traiter ainsi, enfin que l'on me prennes pour une petite amie alors que je n'étais rien pour la personne. Je grogna doucement, si doucement que Tobey fût le seul à m'entendre. Tobey enleva son bras de ma taille pour me serrer la main. Et retour à la case départ ! Je n'avais qu'une seule et unique envie à présent, engeuler Tobey et tuer ses foutus chasseurs pour me défouler. Dans la voiture, je fus assise près de mon "petit ami" et près d'un chasseur.

    « Hm.. hm.. mauvaise idée Tobey. Ma mère m'a toujours dit de ne pas monter dans les voitures des étrangers, j'espère pour toi que ce soir, elle a tort parce que sinon on peut dire que notre mariage de fin juillet sera foutu puisque nous serons morts tout les deux. »

    Je lui lança un regard haineux pendant que le chasseur lui me regardait, un sourire aux lèvres. Un sourire qui ne demandait qu'une seule et unique chose, me dévorer. Je me plaqua sur le torse de Tobey pour y trouver un peu de sécurité. Non que j'avais peur du chasseur mais surtout de ce regard. Il me rapellait l'homme auquel on avait voulu me marier, celui qui me désirait uniquement pour mon corps et rien d'autre. Homme dont m'avais sauver ma jumelle, Kaelyn. Ce soir si quelque chose se passait mal, je comptais sur Tobey pour tenir son rôle de bon ami ou plutôt devrais-je dire de petit ami.

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobey Langer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 328
Age : 28
Mood : Calm
Music : Over my Head (The Fray)
Pseudo : MSL
Date d'inscription : 31/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: None
Self Control: 20/20

MessageSujet: Re: Ce que femme veut... [Beth]   Sam 17 Jan - 4:07

Ce ne fut pas bien long avant que les deux chasseurs décident de nous embarquer avec eux dans leur camionnette, nous installant à l'arrière. Étrangement, un des deux chasseurs décida pour sa part de se mettre de l'autre côté d'Elisabeth, et les regards qu'il lui lançait de temps à temps m'agacèrent, sans que je sache pourquoi. Elle me regarda d'un regard haineux et je devinais l'air que prenait l'homme de l'autre côté d'elle à ce moment-là, et je n'aimais pas ça. Pour reprendre un peu plus mon rôle de petit ami, je glissait une main sur l'épaule de ma fausse petite amie, caressant sa peau glaciale du pouce alors que celle-ci se collait contre mon torse. En temps normal, on aurait entendu un coeur battre, mais rien n'y était. Le calme plat. Je posai mes lèvres sur la tête de Beth, devinant qu'elle était craintive pour de vrai. Sa soudaine proximité me faisait juger ainsi, puisque ce n'était pas son genre de me cajoler ainsi. Sa soeur jumelle, peut-être bien, mais pas Beth. Elle n'aimait pas ce genre de contacts, et sans doute n'avais-je aucun charme pour elle. Au bout d'un moment, le conducteur se mit à rigoler en nous voyant dans le rétroviseur et me demanda ce que Beth avait. Je répondis simplement qu'elle avait un peu froid et qu'elle était fatiguée, ce à quoi les hommes répondirent par un rire gras et fort, presque à l'unisson. Je serrai alors Beth un peu plus à moi, voyant l'autre chasseur tenter de poser une main sur sa cuisse. Je voulus protester mais la voiture s'immobilisa et je réalisai que nous étions arrivés au petit motel. Celui à l'arrière de la voiture ne descendit pas et les portes restèrent verrouillés, à ma grande inquiétude. Mon regard croisa celui de Beth, puis ensuite celui du conducteur qui annonça qu'il était l'heure de payer.

Durant quelques secondes, je crus qu'il parlait du fait que nous étions des vampires, puis en voyant celui près de Beth détacher sa ceinture de pantalon, je laissai échapper le grognement, le premier depuis très longtemps. C'était pour me protéger, pour la protéger aussi. Je savais que Beth était capable de les tuer d'un coup, mais j'avais peur pour elle tout de même. Je lui adressai un regard confiant, imaginant en vitesse un plan pour nous sortir de là. Je regardai les deux hommes qui finalement n'étaient que deux vieux pervers qui voudraient certainement que profiter de ma belle amie, et je leur déclarai, au plus grand désarroi d'Elisabeth :

« Alors c'est d'accord. Mais vous ne voyez j'espère aucune objection à ce que je commence, puisque c'est ma fiancée. N'est-ce pas? »

Mal à l'aise, un des deux hommes répondit qu'il n'y avait évidemment aucun problème avec ça et c'est alors que je posai mes lèvres sur le front de Beth. Je lui murmurai que tout irait bien et qu'elle n'avait qu'à me faire confiance, descendant sur ses paupières et sur ses joues avant de lui baiser le menton, posant mes lèvres sur les siennes finalement, me reculant contre la portière en entrainant Beth sur moi, posant sa main sur ma nuque alors que mon autre main débarrait la porte manuellement. Je ne voulais pas détacher mes lèvres des siennes, du moins pas tant que nous ne serions pas sortis de la voiture. Je savais que ça ne lui plairait pas de tels contacts, mais j'agissais à l'instinct, et de toute façon il fallait avouer qu'embrasser Beth n'était pas déplaisant. Même que je m'y serais habitué. Je longeai son dos, caressant celui-ci jusquà me diriger à deux mains vers la chute de ses reins et au moment où je devinais que les deux chasseurs commençaient réellement à scruter chaque détail de la scène, je pris Beth dans mes bras et m'éclipsai de la voiture à toute vitesse, profitant que la rapidité de notre race puisse nous donner un point de plus pour nous échapper et en moins de deux nous étions dans le motel, ou plutôt dans une chambre du motel parce que je ne comptais pas refaire tout le chemin vers la forêt avec Beth dans les bras.

Je déposai d'ailleurs la jeune femme dans une chaise près du lit et m'assis sur celui-ci, redoutant alors la crise et les coups de Beth. Je lui jettai un regard timide et mal à l'aise, je brisai finalement la glace en lui demandant, gêné de ce que j'avais fait :

« Est-ce que tu comptes m'en vouloir et me bouder, ou me laisser ici tout seul? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Ce que femme veut... [Beth]   Dim 18 Jan - 8:14



    Tuer. Les tuer. C'était mon envie première dans cette voiture. Je ne supportais pas la façon dont ils me.. hm, cette situation éveillait des choses en moi que j'avais finis par oublier mais elles étaient de retour grâce à ce pervers qui ne pensait qu'à ça. Non que les bras de Tobey m'apporte de la sécurité, ils me rappelaient surtout de me calmer. Je ne tenais pas à un commettre un meurtre surtout devant Tobey qui était plutôt sensible à cela. Les humains pouvaient nous prendre pour un réel couple, nous en donnions l'impression. J'étais un peu satisfaite du résultat ainsi que de mon coéquipier puisque je n'étais pas tomber entre les mains de n'importe qui et j'avais l'impression de toujours connaître les signes du couple "normal". Preuve que je n'avais pas tout oublier finalement.

    Sa main froide sur mon épaule me procura un besoin qui n'était pas réapparût depuis des années. C'était une marque d'affection, enfin elle n'était pas vraie puisque Tobey ne faisait qu'imiter que nous étions un couple, cependant contrairement à ce qu'il avait certainement penser, cela me plaisais. Le baiser qu'il me fit sur la tête fût la même chose.. Aucun homme ne m'avais toucher de la sorte, même pas Liam Sparks. Je n'en étais pas au point de tomber amoureuse de Tobey non plus, c'était impossible de toute façon, on m'avait déjà volé mon coeur. Cependant en cet instant, je considérais Tobey comme le meilleur ami que je n'avais jamais eu.

    Le silence régnait jusqu'à ce que le conducteur après m'avoir vu à travers le rétroviseur nous demande à moi et à Tobey, ce que j'avais. Et Tobey répondit que j'avais froid et que j'étais fatiguée. C'était le plus logique après tout puisque j'étais plaquée contre lui et les traits de fatigues me hantaient depuis bien des temps. Je m'arrangea un peu, frottant ma tête contre son cou et fermant les yeux pour accentuer ma fatigue. Le rire des hommes sur la chose me faisaient mal à la tête, c'était de moi qu'ils se moquaient après tout. Je sentis Tobey resserer son étreinte et j'ouvris les yeux, l'homme qui se tenait près de moi tentait de poser sa main sur ma cuisse. J'aurais souhaiter pouvoir réagir mais.. j'étais immobile. Je ne laissais que Tobey me plaquer du mieux qu'il le pouvait contre lui sans me débattre. La voiture s'immobilisa mais nous ne descendimes pas. J'aurais voulu crier quand je vis la raison pour laquelle Tobey ne nous avaient pas sorti de la voiture des chasseurs. Les portes étaient vérouillés.

    Quand mon regard croisa celui de mon ami, je détecta l'inquiétude qu'il avait dû avoir lu sur les miens. Il sursauta presque quand le conducteur annonça qu'il était l'heure de payer. Quel conne j'avais été, ils savaient notre nature, c'était évident ! Mais là n'était pas le problème, j'étais comme traumatiser, je n'aurais pas su me défendre à ce moment et je savais que Tobey en était incapable aussi, il n'aurait pas pu tuer ses chasseurs. Mon inquiétude s'effaça pour laisser place à la peur quand je vis le chasseurs près de moi détacher sa ceinture de pantalon, tout s'expliquait.. Le pourquoi ils riaient lorsque Tobey avait dit que j'étais fatiguée, pour eux je devais l'être d'avantage mais aussi ce fameux paiement. Je connais des chasseurs salauds mais je devais avouée que ceux-là avaient tout dépassés en une nuit. Ils étaient aussi des imbéciles, nouveaux dans le métier puisqu'ils n'ont pas reconnus notre nature au grognement de Tobey. Je ne l'avais jamais entendu réagir ainsi, c'est pourquoi je leva mon regard vers lui. Il était confiant, je savais qu'il cherchait un plan de sortie. Mes doigts se baladaient sur son dos comme si c'était un besoin, je n'attendais plus qu'un seul moment à présent, celui où on m'arracherais des bras de mon ami pour me.. violer.

    Ils n'y arriveraient pas. Je le savais mais j'avais tout de même peur, je me serais défendue dans le meilleur des cas. Tobey me tira de mes pensées avec sa demande plus que méchante à mon égard. Il voulait commencer le premier, je fis un non discret de la tête. Je refusais que coucher avec lui devant pleins de gens, ou de coucher avec lui tout court. Le jeu avait des limites que j'aurais bien imposer seulement je n'étais qu'une participante, pas la chef. Lorsqu'il osa poser ses lèvres sur mon front et qu'il me murmura que tout irait bien, je fus envahie par le doute. D'une part je doutais que cela était son plan, de l'autre je doutais que cette demande soit un moyen de gagner du temps pour trouver un plan. Il me demanda de lui faire confiance et j'acquiesça la tête, fermant ensuite les yeux. Si je devais bien jouer le jeu, je devais m'imaginer quelqu'un que j'aimais vraiment sinon je n'aurais pas été croyable et tout le monde aurait compris que moi & le vampire n'étions pas un vrai couple mais simplement deux âmes immortelles qui avaient voulues jouer avec le feu. Et pour la première fois depuis longtemps, je revoyais le visage de Liam.

    Les lèvres de Tobey n'était franchement pas aussi horrible que je l'imaginais, il était douée, c'était vrai. Cependant de tels contacts avec un ami me mettais mal à l'aise. Mais je m'apellais Elizabeth et je n'étais pas n'importe qui, ce fût pour cela que je l'aida à faire croire ce qui aurait pû être vrai. Après qu'il se soit reculer contre la portière en m'entrainant sur son corps de beau garçon, j'osa méler ma langue au baiser. Une de ses mains de sa main se baladait sur tout mon corps, humaine j'en aurais frisonner.. Quand il m'attrapa dans les bras, j'avais compris qu'il en avait profiter pour dévérouillée la porte. Je tira rapidement la langue aux chasseurs avant que la voiture ne disparaisse rapidement de ma vue puisque Tobey courrait comme un vampire. Nous arrivâmes au motel, dans sa chambre plus précisement, il me posa délicatement sur une chaise près de lui qui s'était assis son lit non loin.

    J'aurais dû me doûter de sa réaction, il était gêné parce qu'il était arrivée. Je me leva instinctivement de la chaise pour m'asseoir près de lui, je le pris dans mes bras et lui fis un calin digne d'une meilleure amie.

    « Merci Tobey, vraiment.. Et puis, on aura compris que il ne faut jamais suivre tes plans, ça t'apprendras à m'écouter d'avantage ! »

    Après un clin d'oeil, un baiser sur la joue ainsi qu'une dernière étreinte, je me leva du lit d'un bond pour me rasseoir sur la chaise et plonger mes yeux dans les siens.

    « Cela t'ennuies si je reste encore un peu ? Je trouves ne pas t'avoir assez ennuyer pour la nuit. » dit-elle en lui faisant un léger sourire sadique mais amusée surtout.


_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobey Langer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 328
Age : 28
Mood : Calm
Music : Over my Head (The Fray)
Pseudo : MSL
Date d'inscription : 31/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: None
Self Control: 20/20

MessageSujet: Re: Ce que femme veut... [Beth]   Dim 15 Fév - 7:22

    Instinctivement, de façon plus enfantine qu'à l'habitude, je cognais mes pieds contre la base du lit, faisant résonner des tocs-tocs bruyants sous mes coups. C'était étrange comme j'étais un gamin en la compagnie d'Elisabeth. Un moment, j'étais taquin et sûr de moi, et le moment d'après en sa compagnie, je me retrouvais au tapis, comme un petit chiot. Elle avait tout le contrôle sur moi et me faisait du mal quand elle en avait envie, me torturant l'esprit avec le sang de pauvres mortels, me rappelant Eva sans même savoir qu'elle me faisait mal, même si cela devait apparaître dans mes yeux que je ne pouvais pas supporter sa façon d'agir. Je continuais de cogner lorsqu'elle quitta le fauteuil pour s'approcher du lit et légitimement, je lui fis une petite place près de moi.

    Je m'attendais bien évidemment à des reproches de sa part. À vrai dire, je m'attendais à bien des choses. Des moqueries, des coups. Des ruées peut-être parce que je l'avais rabaissée à ça, à une catin devant ce qui aurait pu être son casse-croute. Je baissai mon regard bleu sur le sol, gêné, et je lui posai ma question auquel elle répondit par un calin. Et je tressaillis, mal à l'aise. Bien sûr, ça se devinait que son calin était purement amical, mais j'étais gêné. Elle agissait toujours en me montrant qu'elle était mon amie à l'habitude, mais me torturait à la fois. Et là, elle me faisait un calin? Je soupirai, la laissant faire, en profitant, lui rendant son calin, heureux, écoutant à moitié ce qu'elle racontait. Puis je grognai, signe de reproche de ma part. Je ne grognais pas habituellement. Deux fois dans la même soirée. C'était mauvais signe.

    « Merci Tobey, vraiment.. Et puis, on aura compris que il ne faut jamais suivre tes plans, ça t'apprendras à m'écouter d'avantage ! »

    Je poussai un long soupire qui en disait long sur ce que je pensais de ses paroles. Elle m'attristait, me ramenait un échec sous le nez. Pour une fois, au moins, j'avais sauvé des innocents des griffes de mon amie Beth. C'était au moins cela. J'esquissai un petit sourire et lui rendis son baiser et son calin en la regardant s'éloigner de moi. Ma chère Beth. Je la détestais autait que je ne l'adorais, et sans doute étais-je masochiste, mais je ne pouvais me passer de ses commentaires désagréables, de ses massacres, des moments que nous passions ensembles et des soirs où elle tentait de me faire sortir de mes gongs, de me voir chasser un mortel. Un seul, parfois me tentait-elle. Mais je n'arrivais pas à me faire à l'idée. Pour moi, une promesse est une promesse. À la pensée de ma promesse d'ailleurs, mon regard s'assombrit et mes yeux clairs qui fixaient Beth se trouvèrent une autre cible, mes lacets. Je tirai sur les bouts de ficelle, me penchant, et je me défis de mes souliers noirs parfaitement cirés et très propres qui me donnaient l'air d'un type un peu distingué. Nous restions toujours en silence depuis qu'elle était allée s'assoir sur le siège, et j'avais décidé de ne pas la regarder tout de suite, me déshabillant d'abord, m'exposant à elle sans gêne. À vrai dire je n'étais pas pudique de base, et Beth était une vampire, donc ce genre d'attitude ne devrait sans doute lui faire ni chaud ni froid. M'allongeant sur le lit, regardant le plafond, je regardai finalement Beth dans les yeux, elle ne scia pas du regard. Nous restâmes ainsi de longues minutes, à vrai dire je ne pourrais dire pourquoi. Puis, elle prit la parole à nouveau. Je pouffai de rire.

    « Cela t'ennuies si je reste encore un peu ? Je trouves ne pas t'avoir assez ennuyer pour la nuit. »

    « Même si cela m'ennuie, tu resteras, alors à quoi bon répondre? Et tu sais bien que j'aime ta présence. Même quand tu décides de m'être le plus désagréable possible. »

    Je lui avais répondu le plus sérieusement du monde, à vrai dire je ne voyais rien d'hilarant là-dedans, et je ne voulais pas jouer les humoristes. Elle avait le sourire aux lèvres pourtant en décidant de s'installer dans la chambre. Je bombai le torse et me grattai le menton, fixant une nouvelle fois Beth puis le plafond. Était-ce moi ou elle n'avait toujours pas cessé de m'observer? Je soupirai et me levai à moitié, lui souriant, me croyant rigolo.

    « T'aimes me regarder nu, ou c'est juste mon charme irrésistible qui te paralyse, Beth?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce que femme veut... [Beth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que femme veut... [Beth]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que femme veut, homme le peut [Pv Llyïah Reivan]
» Voila la femme que McCain veut comme vice-presidente
» LA FEMME QUI VOULAIT RESSEMBLER A UN FELIN
» Christine de Listenois ; souvent femme varie, bien fol est qui s'y fie.
» "Vodka" veut dire "eau" en russe... [Pv Urushi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around Boston :: Salem :: Hunters' road :: Witchy Motel-
Sauter vers: