AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keziah Taylor

Aller en bas 
AuteurMessage
Keziah Taylor
ADMINISTRATOR | The goddamn vampires ass kicker
avatar

Nombre de messages : 504
Date d'inscription : 30/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: Chasseur de vampires
Self Control: 16/20

MessageSujet: Keziah Taylor   Mar 30 Déc - 2:48


    Absolution


    Nom et prénom: Keziah Taylor
    Age : 25 ans
    Lieu de naissance : Chicago
    Nationalité : Américain
    Sexualité : Hétérosexuelle
    Travail : Chasseur de vampire. (C'est un métier non?)




    The player




    Pseudo : Mamour
    Avatar : Hayden Christensen
    Âge : 19 ans
    Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile à comprendre ? : J'ai beaucoup aimé le contexte. La manière dont il est écrit est très original. Quand au design je le trouve très beau.
    Où l'avez vous connu ? : Partenariat
    Une déclaration ♥️ ?


_________________

    Ma vengeance est perdue s'il ignore
    en mourant que c'est moi qui le tue.


Dernière édition par Keziah Taylor le Mar 30 Déc - 2:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keziah Taylor
ADMINISTRATOR | The goddamn vampires ass kicker
avatar

Nombre de messages : 504
Date d'inscription : 30/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: Chasseur de vampires
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Keziah Taylor   Mar 30 Déc - 2:51

    Chapitre 1 : "Je viens de naître et pourtant je suis déjà un meurtrier..."




    "Monsieur? Monsieur? Escusez moi mais, est ce que vous voulez donner un nom à l'enfant avant...Enfin...Je ne sais pas peut être que vous avez une idée de prénom."
    "A quoi bon?"
    "Très bien...Je suis désolée."
    La jeune femme qui tenait un petit bébé dans ses bras fit demi tour et s'éloigna petit à petit du jeune homme d'environ une trentaine d'années qui se tenait devant elle. C'est alors que cet homme l'appella.
    "Attendez."
    La jeune femme se tourna donc vers l'homme et avança doucement devant lui. Une fois à sa hauteur, l'homme se pencha vers l'enfant et le regarda les yeux pleins de larmes.
    "Keziah...Elle aurait voulu qu'il s'appelle ainsi."
    "D'accord Monsieur. Il s'appellera Kesiah."
    La jeune femme laissa l'homme regardait son fils pendant quelques secondes puis s'éloigna de nouveau, laissant le jeune homme seul, complètement désemparé.

    Et voilà, c'est de cette manière que je me suis retrouvé à m'appeller Kesiah. Un nom qui ne veut absolument rien dire, qui n'est sûrement pas le plus beau prénom du monde mais qui compte plus que tout à mes yeux. Il est le prénom que mon père biologique m'a donné, le prénom que ma mère aurait voulu que je porte. Cette scène que je viens de vous décrire m'a été raconté par ma mère adoptive car je suis un enfant adopté et je n'ais jamais connu mes vrais parents. Il faut dire que ma mère est morte en me mettant au monde. Apparemment, j'avais infecté le sang de ma mère et celle-ci est décédée. En quelques sortes, on peut clairement dire que je l'ais tué. Tous les jours, durant mon enfance, je m'en suis terriblement voulu. La nuit je faisais souvent des cauchemars où je me voyais tuer ma mère mais évidemment cette personne que je tuais n'avais pas de visage puisque je n'avais jamais eu l'occassion de connaitre son visage. Je me réveillais alors en hurlant et lorsque ma mère adoptive venait dans ma chambre, je lui criais toujours cette même phrase : "Je l'ais tué, c'est pour ça que mon père n'a pas voulu me garder". Je sais bien que cette parole qui sortait de ma bouche faisait beaucoup de mal à ma mère mais c'était plus fort que moi. Je sais bien que ma mère adoptive a souvent regretté de m'avoir raconté cette histoire. Parce que ce qu'on peut dire c'est qu'elle me l'a toujours raconté dans les moindres détails. Elle m'avait adopté à l'hopital puisque mon père venait de signer une décharge comme quoi je pouvais être transporté en famille d'acceuil. Cette femme qui m'a acceuillit était famille d'acceuil avec son mari et ils ont ensuite décidé de m'adopter. On peut dire qu'auprès d'eux, j'ai eu une enfance heureuse. Ils ont toujours pris soin de moi. Ils ont toujours fait en sorte que je me sente bien. Certes, au début ce n'était pas tellement évident mais petit à petit, j'ai cessé de faire des cauchemards et j'ai cessé de me croire meurtrier. Et tout ça, c'était grâce à eux. Grâce à eux qui m'avaient élevé avec beaucoup d'amour et de tendresse...


    Chapitre 2 : "Mes petits pas vers le bonheur et surtout vers l'adolescence..."




    "Keziah nous allons déménagé à Boston. J'espère que cela ne te déplais pas?"

    Franchement ce n'est pas une question absurde que ma mère venait de me poser. J'avais exactement 5 ans le jour où cette question m'a été posé et franchement, je me fichais complètement de savoir où est ce que j'habiterais du moment que j'étais avec ma famille. Nous avons donc déménagé à Boston. Cette ville était très semblable à celle de Chicago, d'ailleurs je n'y voyais pas beaucoup de changement. Enfin bref, là bas, j'ai grandis petit à petit. J'ai été dans une école fabuleuse mais je n'ais jamais été trop aimé l'école. Le système scolaire et moi n'avons jamais été de très grands amis au plus grand déséspoir de mes parents. Enfin, je faisais en sorte d'avoir des notes convenables pour passer dans les classes supèrieures sans m'attirer trop d'ennuis car on peut dire que j'étais champion pour m'attirer des ennuis. Il faut dire que j'avais toujours eu un caractère plutôt rebel sur les bords. J'étais plutôt impulsif et avait tendance à faire quelque chose avant de réfléchir aux circonstances de mes actes. Je préférais être dans l'action plutôt que dans la réfléxion. Enfant, j'étais très casse-cou et je faisais toujours tout ce qui était interdit et dangereux. Lorsque j'étais à l'école ce n'était pas très grave mais quand je suis rentré au collège, je suis devenue un vrai petit délinquant. Néanmoins, j'étais heureux comme ça moi. J'adorais répondre aux profs, voler dans les magasins, embêter les plus faibles. C'était devenue un véritable jeu pour moi. Evidemment je rendais triste ma mère mais j'avais du mal à m'en rendre compte. Mes années collèges ont sûrement été les pires années de la vie de mes parents. Ils ont passé leur temps à se faire du soucis pour moi. Dans le fond, ils avaient raison puisque je trainais avec des gens peu fréquentables, je m'étais mis à boire et à fumer. Tout ceci ne présageait rien de bon pour l'avenir et mes parents me demandaient souvent de penser à l'avenir. Cependant, moi je m'en fichais. Je préférais penser au présent plutôt qu'à mon avenir...


    Chapitre 3 : "Elle a sauvé mon âme et elle m'a sauvé la vie!"




    "Keziah si tu n'arrêtes pas te trainer avec ces types, je te quitte."
    "Hum, je vois. Je pensais que tu m'aimais mais apparemment je me suis trompé."
    "Putain mais tu es con ou tu le fais expret? Je t'aime Keziah et c'est justement pour ça que je te demande de les lacher. Je n'ais pas envie de te perdre..."
    La jeune femme s'approcha doucement du jeune homme qui se trouvait en face d'elle et passa ses mains par dessus son cou, tout en le regardant dans les yeux amoureusement.
    "Je ne supporterais pas qu'il t'arrive quelque chose ou que tu ailles en prison."

    Bon revenons à mon époque collège. Vous vous souvenez des types dont je vous ais parlé que ma mère voyait d'un très mauvais oeil et bien j'ai continué à les garder comme potes. Je suis pourtant rentré au lycée mais je n'ais pas changé de fréquentation. Pour dire vrai, j'aimais beaucoup mes amis et je m'amusais beaucoup avec eux. Ils m'étaient du piment dans mon existence. J'avais besoin de piment. Ma vie était tellement fade. Enfin bref, je suis donc rentré au lycée et c'est là bas que j'ai rencontré une jeune femme fabuleuse, merveilleuse. Nos rapports avaient plutôt mal commencer. En effet, alors que ma professeur de littérature m'avais interroger pour parler de Shakespeare et de la façon dont je voyais l'histoire de Roméo et Juliette, j'avais clairement dis que je trouvais tout cela débile et que personne ne serait prêt à mourir par amour. Cette jeune femme qui se nommait Leila n'avait apparemment pas apprécié ce que je venais de dire puisqu'elle avait essayé de me démontrer par A+B que j'avais tord. C'est ainsi que nous sommes partis dans un véritable débat sous l'oeil moqueur de mes amis. Néanmoins, je dois dire que l'échange que j'avais eu avec cette jeune fille m'avais plu. Disons que c'est surtout elle qui m'avais plu. Elle m'avait intrigué et je voulais la connaitre. Je me suis donc rapproché d'elle, tout en restant avec mes potes. Petit à petit, je suis tombé amoureux d'elle. Evidemment, elle refusait de céder à mes avances puisqu'à ses yeux, je n'étais qu'un simple branleur qui passait son temps à répondre aux profs, boire et fumer, voir même voler quelques voitures de temps en temps. Néanmoins, au fil du temps, elle est également tombée amoureuse de moi. On est donc sortit ensemble. Je l'aimais plus que tout au monde et j'aurais été prêt à tuer pour elle. J'aurais fais n'importe quoi pour faire son bonheur. Pourtant, un jour, alors que j'étais avec mes amis, je me suis fais arrêté par la police et j'ai échappé de très prêt à la prison. C'est pourquoi, Leila a voulu que je cesse de trainer avec mes amis. J'ai très mal pris cette demande au départ. Il faut dire que je savais qu'elle détestait mes amis et je pensais qu'elle voulait m'éloigner d'eux. C'était d'ailleurs un peu le but mais si elle voulait m'éloigner d'eux c'était pour ne pas qu'il m'arrive quelque chose. C'est pourquoi, j'ai finis par lui donner raison et cesser de fréquenter mes amis. Ils l'ont mal pris au départ et je pensais pouvoir quand même rester en contact avec eux mais ce n'était pas possible, puisqu'ils ne voulaient plus me voir. Tant pis, j'avais Leila. Je me suis donc rangé et malgré cela, je trouvais que ma vie était pleine de piment. En effet, Leila pimentait ma vie comme personne ne l'avait fait jusqu'à maintenant. Nous étions heureux tous les deux, vraiment heureux.


    Chapitre 4 : "Un débat publique et personnel"




    "Les vampires ne sont pas des êtres humains et ils doivent mourir."
    "Comment peut tu dire une chose pareille Kesiah? Ils ne sont pas méchants, ils ne s'attaquent pas aux humains et je ne vois pas pourquoi ils n'auraient pas le droit de boire du sang d'animal puisqu'on mange bien des animaux nous les humains."
    "Tu ne comprends pas...Ils vont finir par nous tuer."
    "Ils ne sont pas tous méchants. Crois moi..."

    Je me souviens de cette époque de ma vie comme si c'était hier. Je devais avoir 20 ans. Je sortais toujours avec Leila et j'en étais toujours fou amoureux. A cette époque, on entendait de plus en plus parler de vampires. Les médias nous faisaient part envrion tous les jours de ces personnages étranges. J'avais toujours été passionné par ces créatures appellées vampires. Evidemment, le fait de savoir qu'ils avaient le droit de vivre parmis nous, sur nos terres, ne m'enchantais pas vraiment. Je n'aimais pas tout ce qui sortait de l'ordinaire. Non pas que je sois quelqu'un de peureux mais bon, je préférais que les vampires sortent de ma ville. Bien entendue, Leila n'était pas d'accord avec moi. Elle connaissait déjà une vampire avec qui elle s'entendait très bien. Je dois avouer que de savoir que Leila passait du temps avec cette vampire qui était en fait une morte, me dégoutais un peu. C'est pourquoi, je faisais souvent des réfléxions à Leila et c'est à ce moment là qu'on rentrait dans un espèce de débat. Leila prennant la défence des vampires et moi ne voulant pas d'eux sur mes terres. Pourtant, plus les mois passaient et plus les vampires étaient acceptés. En effet, le gouvernement avait finir par dire qu'ils avaient leur place dans notre pays et dans notre ville. J'avais donc finis par me faire à cette idée et je voulais surtout éviter des disputes avec Leila. Un jour, j'ai rencontré un vampire. Il s'appellait Bill. Il n'avait pas bu une seule goute de sang humain de toute sa vie. Je suis très vite devenu ami avec lui. Certes, c'était très étonnant mais j'ai du faire des escuses à Leila, lui disant haut et fort que j'avais tord à propos des vampires. A partir de ce jour là, je ne les ais plus détestés...Du moins, jusqu'à une certaine date.

_________________

    Ma vengeance est perdue s'il ignore
    en mourant que c'est moi qui le tue.


Dernière édition par Keziah Taylor le Mar 30 Déc - 15:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keziah Taylor
ADMINISTRATOR | The goddamn vampires ass kicker
avatar

Nombre de messages : 504
Date d'inscription : 30/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: Chasseur de vampires
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Keziah Taylor   Mar 30 Déc - 2:51

    Chapitre 5 : "Le jour le plus sombre de toute ma vie..."




    "Keziah? Keziah, il faut que je te parle." dit un jeune homme en rentrant dans une pièce en courant. Il semblait particulièrement inquiet. Keziah, ne vit pas tout de suite qu'il était inquiet te fit un léger sourire.
    "Bill. Je suis content de te voir. Détends toi..."
    "Keziah écoute..."
    C'est alors que Keziah vit la tête de Bill, celui-ci ne semblait vraiment pas aller bien du tout. C'est pourquoi, Keziah fronça les sourcils attendant que Bill continue ce qu'il était en train de dire.
    "Quoi? Bill parle."
    "C'est Leila...Elle...Elle est venue me rendre visite chez moi et il y avait...Ils étaient venue me demander de me mettre dans leur bande, de commencer à gouter du sang humain. Je ne voulais pas et j'allais leur demander partir mais..."
    "BILL! Où est LEILA?"
    Le visage de Bill s'assombrit et il semblait vraiment très triste. De légères larmes lui coulaient sur le visage.
    "Elle venue et ils étaient encore là. Je n'ais pas pû les empêcher. J'ai voulu, vraiment. Mais il en a un des trois qui me tenaient pendant que les deux autres la...Ils l'ont tué Keziah. Je suis désolé. J'aurais voulu faire quelque chose. J'ai réussis à en tuer un ensuite mais les autres sont..."
    Keziah s'écroula sur le sol en hurlant.

    Et voilà. La femme de ma vie venait de mourir. Elle avait été tué par un vampire. Par trois vampires et BIll n'avait rien pû faire. Quand il me fit cette annonce, j'ai vraiment cru que j'allais le tuer. D'ailleurs j'en mourrais d'envie. J'étais persuadé que sa me permettrais d'aller mieux. C'est pourquoi, je lui ais demandé de partir. Il ne voulait pas au départ mais il a vite comprit qu'il était préférable qu'il me laisse seul. J'ai alors passé ma nuit à pleurer. Leila allait me manquer. Je l'aimais plus que tout au monde et ma vie sans elle ne ressemblait à rien. Elle était ma vie et si elle n'était plus là, je ne voyais pas pourquoi je devais continuer de vivre, de me lever tous les matins. Je ne voulais pas faire semblant et surtout je ne voulais pas faire le deuil. Faire le deuil aurait voulu dire que je l'avais oublié et je refusais de l'oublier. J'aurais tellement voulu qu'elle revienne. J'aurais voulu qu'on me dise que c'était une blague et qu'elle était belle et bien vivante. Une fois que Bill fût partit, je suis allé me coucher sur mon lit et j'ai regardé le plafond, durant de longues heures. Durant ces heures, je revoyais Leila. Je voyais son visage, son sourire. Elle avait toujours eu cette manière de me sourire même lorsque je n'avais pas envie de rire. D'ailleurs vous pouvez être sûr qu'un seul sourire d'elle, vous rendait votre bonne humeur. Leila avait un pouvoir, elle avait le pouvoir de vous rendre meilleur. C'est ce qu'elle avait fait avec moi. A ses côtés, j'étais devenu quelqu'un de bien, un homme bien. Leila était mon nord, mon sud, mon ouest et mon est. Une chose est sûre, sans elle j'étais perdu. Je me suis donc levé de mon lit. Je me suis approché de mon miroir et je me suis regardé longuement. Mon visage était toujours le même sauf qu'il était plein de larme et qu'il semblait souffrir le martyre. J'avais toujours eu la même coupe de cheveux. C'est à dire que mes cheveux n'étaient pas très long mais ils avaient tendance à friser. Leila adorait passer ses mains dans mes cheveux, bien que moi j'avais horreur de ça. Mon visage n'était pas le plus beau visage du monde. Non loin de là. Comparé aux vampires, je n'étais pas aussi beau. Bill avait toujours été le plus beau entre lui et moi et pourtant, Leila ne cessait de répéter cette phrase. "Tu es le plus beau!" Entre nous, c'était elle la plus belle. Leila avait toujours été magnifique. J'étais donc en train de me regarder dans le miroir et tout en observant mes traits, je voyais Leila qui touchait mon visage. En effet, elle avait cette habitude de toujours passer sa main sur mon visage, c'était comme si elle voulait le connaitre par coeur, afin de pouvoir le dessiner les yeux fermés. Cette image qui venait à l'esprit était trop dur. Je fis donc un gros coup de poing dans le miroir et celui-ci se brisa en milles morceaux. Après cela, je suis donc retourné sur mon lit et je crois que j'ai dû m'endormir après avoir prit le soin de vider toutes mes bouteilles d'alchool.


    Chapitre 6 : "Je redeviens le meurtrier que j'étais à ma naissance..."




    "Je ne te laisserais pas faire ça!"
    "Tu n'as pas le choix Bill...Héstime toi heureux que je te laisse la vie sauve."
    "Mais...Tu n'y connais rien Keziah. Tu ne sais même pas comment on tue un vampire."
    "Si je me suis documenté."
    "Ah oui? Sur internet? Ils t'ont dit quoi? Qu'il fallait un pieu? Et bien 'ce n'est pas le cas."
    "Je me suis documenté auprès d'un vrai chasseur de vampire. Maintenant je te conseil de t'en aller."
    "Je dois prendre soin de toi. Je dois le faire pour Leila."
    Keziah rentra alors dans un colère noir et sauta sur Bill. Il le mit au sol et mit un couteau sous sa gorge.
    "Je t'interdis de prononcer son nom. Maintenant tu te casses ou je te tranche la gorge et je m'occuperais de tes autres membres ensuite."
    Bill se redressa et regarda Keziah tristement.
    "Tu es mon ami."
    "Non! Je ne suis pas l'ami d'un monstre."

    Après la mort de Leila, je suis resté plusieurs jours, semaines à ne rien faire. Bill me rendait souvent visite et essayait de me faire reprendre gout à la vie. Cependant, je ne lui disais jamais rien. Je me refusais de lui dire une seule chose. Après tout, durant tous ces jours où j'avais été seul, sans parler, je m'étais rendu compte à quel point je haissais les vampires. Ils avaient tué Leila. Je n'avais plus qu'une seule idée en tête, la venger. Disons surtout que je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas vivre sans Leila. C'est pourquoi, je savais pertinemment que la seule chose qui me laisserait en vie serait de passer le reste de mon existance à tuer les vampires. Pourquoi? Juste pour qu'un jour, je tombe sur celui qui l'a tué. Juste pour que ce jour, je me sente mieux. Tellement mieux. Evidemment, je ne saurais jamais si je tue le bon mais peu importe. Je voulais surtout qu'ils meurent tous. Car quand il n'en resterait plus un seul, je saurais que celui qui a tué Leila est bel et bien mort. C'était devenue ma raison de vivre : tuer les vampires. C'est pourquoi, j'ai finis par sortir de chez moi et je suis allé voir un chasseur de vampire. Il m'a alors apprit tout ce que je devais savoir. J'ai ensuite préparé mes armes et je suis retourné chez moi. Ce jour là, Bill était là et j'ai enfin ouvert la bouche pour lui dire à quel point je le détestais. Je lui ais ensuite demandé de quitter la ville. Que s'il ne le faisait pas je le turais. Après tout, il était un vampire, il ne devait pas vivre mais quoi qu'il en soit, je dois avouer que je ne pouvais pas me résoudre à le tuer. Il avait quand même été mon ami durant deux ans. Heureusement, Bill finit par accepter de quitter la ville. Moi j'avais bel et bien l'intention de rester ici et de tuer tous les vampires qui franchiraient le seuil de cette ville. Je les haissais tous, sans exceptions.


    FIN




    Et voilà, cela fait maintenant deux ans que Leila est décédée et pourtant, je continue sans cesse de penser à elle. Elle hante mes jours et mes nuits. Actuellement je suis devenu un des meilleurs vampires de la ville. J'en ais déjà tué pas mal. D'ailleurs, je tue tous les vampires. Je me fou de savoir s'ils sont végétariens ou pas. Je les tue tous. Je sais pertinemment que tout ça je le fais pour Leila, juste pour la venger. Pourtant, je sais aussi que cela ne lui plairait pas. Seulement je pouvais me résoudre à laisser des vampires en vie. Je ne supportais plus de les voirs. Evidemment, j'ai bien conscience que je risque ma vie tous les jours en m'approchant des vampires mais je m'en fiche. Après tout, si je meurs, se serait un moindre mal. La pire chose qu'il pourrait m'arriver, c'est d'être transformer et donc de devenir un vampire. En tout cas, une chose est sûre, je ne cesserais jamais de les combattre. Je veux qu'ils meurent tous un par un et je veux libérer ma ville et mon pays de ces êtres abominables.

_________________

    Ma vengeance est perdue s'il ignore
    en mourant que c'est moi qui le tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: Keziah Taylor   Mar 30 Déc - 16:29

Bienvenue Shocked J'adore ta fiche, et bien sûr, tout est en ordre ! Je te valide, bon jeu Idea

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: Keziah Taylor   Mar 30 Déc - 16:33

    Miu miu, ta fiche clown
    Et en plus tu as pris Hayden Christensen I love you
    Je revalide et je confirme, il me faut un lien avec toi Wink
    Bon jeu (:

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keziah Taylor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keziah Taylor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: They have to walk :: Here they come :: The first step-
Sauter vers: