AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~

Aller en bas 
AuteurMessage
Mary H. Laws

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 27
Mood : :)
Music : Muse: " soldier's poem" "Blackout" "Hysteria"
Pseudo : Eyes on Fire, MJZ
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~   Mer 25 Mar - 1:12

Absolution


Nom et prénom : Laws Mary Helen Huyana
Mes parents n’ont pas été très originaux dans le choix de mon prénom usuel, ils m’ont donné l’un des prénoms les plus communs des Etats-Unis : Mary. Concernant le prénom Helen, mon père a insisté pour que je porte celui de sa grand-mère maternelle. Je ne l’ai pas connu parce qu’elle est décédée en Irlande quand mon père avait 20ans. Savoir que je porte le nom de mon aïeule irlandaise me remplit de fierté. Quand à mon dernier prénom, Huyana, c’est le prénom de ma grand-mère maternelle que j’adore. C’est un prénom d’origine amérindienne qui signifie « Pluie qui tombe ». Depuis mon adolescence mes parents, mes frères et sœurs, le reste de ma famille et mes amis ont pris l’habitude de m’appeler Lena. Un surnom que j’affectionne particulièrement.

Age : 17
En apparence j’ai 17ans mais en réalité j’en ai 22. Je resterais figée pour l’éternité dans l’année de mes 17 printemps. Je ne vieillirais plus, le temps qui s’écoulera autour n’aura pas d’effets sur mon apparence.

Lieu de naissance : Hardin, Montana, USA.
La maison familiale, elle, se situe à plusieurs kilomètres de là à Crow Agency, la capitale de la nation Crow, dans le comté de Big Horne.

Nationalité : Irlandaise/ Américaine d’origine amérindienne.
Mon père Sean Laws est irlandais, il a grandit à Cork. Ma mère Winona Laws-Shanley est amérindienne, de la tribu des Crows. Elle est née et vit toujours avec ma famille à Crow Agency, la plus grande réserve Crow des Etats-Unis

Sexualité : Hétérosexuelle qui se laisse tenter par de nouvelles aventures...

Travail : Etudiante en Musique à Harvard.


Code se trouvant dans le règlement : I ♥️ BLOOD



Because I'm Mary Helen Laws



~Caractère~

Aux premiers abords, on voit Mary comme une petite chose fragile, qui ne saurait pas se défendre seule et c’est justement l’inverse. Parce qu’après sa transformation elle s’est retrouvée seule avec ses questions, ses doutes et l’hostilité croissante du monde, la jeune femme a développé comme un mur autour d’elle pour se protéger et se défendre. Lorsqu’on rencontre Mary on ne peut pas dire que la jeune femme l’assomme par sa conversation ou son attitude. Elle écoute les autres, elle les observe, elle essaye toujours de savoir à qui elle a affaire mais elle ne juge jamais sans preuves. Cette sorte de réserve ne lui vaut l’animosité de personne en générale si bien qu’elle s’efface et devient peu présente aux yeux des autres. Pour elle c'est un atout car ainsi elle peut obtenir des autres plus d’informations que les mots qui sortent de leurs bouches. Mary n’est pas opportuniste mais elle est quelqu’un qui ne recherche pas le contact à tout prix et donc elle se sert de sa musique et de sa situation pour pouvoir sonder l'histoire et les connaissances des autres. Elle peut très bien rester plusieurs jours sans voir personne et sans que cela ne la rende folle ou irritable pour autant. Mary ne fait que très rarement confiance aux autres et même dans ces occasions elle reste prudente de peur d’être blessée. Elle n’aime pas avoir le sentiment d’être dépendante car elle connaît la blessure de la séparation, de la mort et du sentiment d’abandon. Ce qui est aussi perceptible chez Mary c’est sa détermination sans failles, sa volonté inébranlable, son besoin de se sentir encore humaine même seule dans ce monde qui l’a rejetée et qui a fait d’elle un être immortel… Mary sait ce qu’elle veut et rares sont ceux qui peuvent la faire dévier du chemin qu’elle s’est tracé.
Malgré cela la jeune femme garde de son enfance et de son ancienne vie une certaine insouciance qui se révèle sous la forme de sourire ou de rires enfantins qui contrastent totalement avec son caractère réservé et un peu trop sérieux. Mary se révèle également comme quelqu’un de fidèle et de qui n’hésitera jamais à venir en aide à celui qui fait appel à elle. Elle ne refusera pas de se battre aux côtés de ceux qui œuvrent pour les idées qu’elle partage. Mary déteste rester inactive, c'est une vraie pile électrique, qu'il est parfois bien difficile de suivre ! Et puis derrière cette façade de combativité, de solitude, Mary se révèle être quelqu’un d’attentionnée, de généreux, de sensible et de passionnée. Elle montre rarement ses émotions sauf à ceux qu’elle estime et qu’elle aime vraiment. Depuis qu’elle est devenue vampire elle a apprit à garder pour elle ce qu’elle pense et ce qu’elle ressent de peur qu’on ne l’imagine comme quelqu’un de faible et de trop sensible qui ne peut pas survivre et se battre. Sa passion pour la musique, sa très grande sensibilité concernant la vie humine sont devenus pour elle ses principaux moyens de communiquer, d’exprimer ses sentiments. Pourtant Mary a une grande ouverture d’esprit qui fait d’elle une personne objective, attentive à tout, elle est toujours sur le qui vive. Au fond il vaut mieux avoir Sun parmi ses amis ou les membres de son clan. Elle est peu bavarde, un rien renfermée et très voire trop déterminée mais elle défendra son clan et la mémoire des siens même si elle doit un jour y laisser sa vie.


~Physique~

Quand on regarde une photo de ma famille on ne peut qu’être étonné. Bien sûr nous avons tous les cheveux noirs comme de l’ébène mais c’est surtout la couleur de notre peau et de nos yeux qui surprend. Autant ma mère, ma sœur et mon frère Rory ont cette peau couleur chocolat et ce regard noir si caractéristiques des amérindiens autant mon père, mon frère Brian et moi nous avons la peau blanche et les yeux bleus caractéristiques des irlandais. Mes frères et mon père sont taillés comme des joueurs de rugby ou de football américain, ils sont grands et musclés mais au fond ce sont de vrais cœurs tendres. Nous les filles de la famille ne sommes pas des grandes perches semblables à des mannequins mais nous sommes de taille moyenne, sveltes et nous savons mettre en valeur nos atouts.
Mais voilà depuis ma transformation tout ce qui me rattachait physiquement à ma famille n’existe plus. Le teint laiteux ornaient de jolies tâches de rousseurs que j’avais hérité de mon père est à présent encore plus accentuée. Cela ne semble plus choquer les gens depuis le traité de rédemption mais depuis 5ans à chaque fois que je me vois dans le miroir j’ai toujours un petit choc. D’autant plus qu’étant un jeune vampire, mon regard qui était d’un bleu myosotis est passé au rouge rubis angoissant. Heureusement se nourrir de sang animal permet d’atténuer le rouge de mon regard pour lui donner une couleur marron très foncé avec une légère nuance de bordeaux. Mon corps lui aussi a subit des transformations, je semble plus grande, plus féline, plus gracieuse et plus belle qu’autrefois. Mon visage a perdu de la rondeur enfantine qui me restait encore, mes pommettes sont plus saillantes, mes lèvres plus pleines et mon sourire plus enjôleur. Tout en moi est fait pour attirée une proie.


~Vampire voie de rédemption~

Après sa transformation Lena s’est retrouvée toute seule, livrée à elle-même dans un monde qu’elle croyait connaître et qui venait de changer du tout au tout. Car il y a une différence entre rêver d’un vampire, le trouver beau, avoir envie qu’il vous embrasse et en devenir un. Forcée de se nourrir la jeune femme s’est jetée sur un humain mais lorsqu’elle sentit le goût toucher sa langue elle relâcha le pauvre bougre et se réfugia dans la forêt la plus proche. La brûlure de la soif ne rendit pas les armes et lorsqu’un daim croisa son chemin, elle vida l’animal de son sang. Comprenant que la soif s’était tarie grâce à l’animal elle prit dès lors le parti de devenir un vampire végétarien bien que parfois le sang humain chante à ses oreilles et la rende folle. Parce que malgré sa grande volonté, Mary reste tout de même un vampire de 5ans, un très très jeune vampire. Dans les moments de faiblesses elle ne trouve d’autres moyens que de s’enfermer à double tour dans sa chambre et de mettre la musique à fond. Comme nombre de ses semblables Mary a fait le choix de la rédemption, qui sait ce que l’avenir lui réserve…


Pseudo : Jul' , Eyes on Fire ou MJZ
Avatar : Alexis Bledel
Âge : 18ans
Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile à comprendre ? : oui, enfin je pense avoir compris…
Où l'avez vous connu ? : dans les partenaires d’un forum twilight
Une déclaration ♥️ ? J’adore le design du fow’ et j’ai hâte de commencer le roleplay !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary H. Laws

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 27
Mood : :)
Music : Muse: " soldier's poem" "Blackout" "Hysteria"
Pseudo : Eyes on Fire, MJZ
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~   Mer 25 Mar - 1:13


This is a story of my life





Chapter 1 : “I think I'm drowning asphyxiated. I wanna break this spell that you've created. You're something beautiful a contradiction. I wanna play the game. I want the friction”

A 17ans on se croit invincible, on se croit encore capable de réaliser ses rêves et de faire des choses complètement insensés. Moi à 17ans j’avais envie de me sentir vivante, de prendre enfin la mesure de ma liberté. Avec un presque un an et demi d’avance j’ai obtenu mon diplôme de fin d’études et j’ai mis des kilomètres entre ma famille et moi. Originaire d’une petite bourgade proche de Crow Agency la plus grande réserve Crow des Usa, j’ai vécu au milieu des croyances et des légendes amérindiennes et irlandaises que mes parents me racontaient. Le folklore de mes ancêtres a fait naître en moi l’amour de la musique et ce depuis l’enfance. C’est d’ailleurs grâce à ma passion et au talent musicale hérité des miens que j’ai eu la chance d’obtenir une bourse d’enseignement pour étudier la musique l’université de Harvard. Dans ma famille je suis la première à faire mes études dans l’une des écoles de la Ivy League. Et mes parents, même s’ils ne me l’ont pas dit clairement, en sont très fiers.

Je n’ai pas honte de ma famille bien au contraire mais vivre dans une petite ville à côté de la réserve des Crows au fin fond du middle-west où tout le monde se connait n’a jamais fait parti de mes ambitions. J’ai aimé grandir au grand air avec ce soleil brulant qui vous caresse la peau, le vent frais qui s’emmêle dans vos cheveux et des espaces paisibles et époustouflants à perte de vue. Mais dès mon plus jeune âge la ville et ses lumières me faisait envie, je ne ratais jamais une occasion d’aller passer des après-midi chez ma tante Kiona à Billings. Tandis que mes frères, Rory et Brian, et mon père, Sean, allaient voir des matchs de basket, de base-ball ou aller pêcher, ma mère, Winona, ma sœur, Sarah et moi nous allions au théâtre, voir des concerts, visiter des musées et faire du shopping.

En arrivant à Boston, je n’avais pas de repère mais j’avais envie de tout découvrir, de tout voir, de tout obtenir. La vie m’ouvrait grand les bras et j’avais le sentiment d’être comme une exploratrice mettant enfin le pied à terre après des mois de voyages en mer. Au début les autres étudiants me prenaient pour un bébé, pour une petite chose fragile et finalement je suis devenue leur égale à force de ténacité, d’amitié et de joie de vivre. Au bout de quelques mois j’avais pris mes habitudes comme aller prendre un verre avec des amis dans un pub irlandais où l’on jouait de la musique lors de scènes ouvertes, aller au cinéma le dimanche matin avant de faire un brunch avec mes collocs ou encore aller courir dans la forêt d'Eve Forest non loin de Cambridge. Ma vie semblait enfin être tout ce dont j’avais rêvé. Je vivais ma passion pour la musique, j’avais des amis et l’amour semblait être à porter de main.

Luke, il avait le nom d’un saint et j’en étais totalement dingue… Nous nous sommes rencontrés lors d’une soirée au pub où notre petit groupe donnait un petit concert. Toute la soirée son regard m’avait transpercé et lorsqu’il m’avait offert un verre à la fin toutes mes réticences, toutes les mises en garde de ma mère sur les inconnues avaient fondues comme neige au soleil. Les cheveux longs couleur chocolat, un regard troublant tirant vers le bordeaux et cette beauté irréelle qui le définissait si bien ne faisait qu’anéantir chacune de mes défenses. Une part de mon esprit savait ce qu'il était en réalité, la rédemption commençait à faire parler d'elle et je reconnaissais certain signe. Nous n'avons jamais abordé le sujet parce qu'il trouvait toujours les mots pour me faire perdre le fil de ma pensée. Luke me trouvait jolie, me disait souvent combien mon parfum était enivrant, combien j’étais douce et tendre, combien j'étais spéciale. Derrière ces mots je ne voyais que charme, séduction et attirance… je n’entendais pas les sous-entendus. Il aurait pu m’emmener à l’autre bout du monde je l’aurais suivi les yeux fermés car j’avais le sentiment de ne plus m’appartenir. J’étais naïve et je n’écoutais pas ma tête ni les rumeurs et les histoires que l’on racontait à propos de mon étrange amoureux. Je n'écoutais que mon coeur, ce traitre. Un samedi en fin d’après-midi nous sommes sortis faire une petite randonnée à Eve Forest, je voulais montrer à Luke les sentiers où j’aimais courir. Pourquoi n’ai-je pas écouter la petite voix craintive qui me disait de rester au chaud dans mon appartement ?

La balade se déroulait tranquillement, nous marchions mains dans la main depuis quelques heures déjà quand nous avons remarqué que la nuit s’avançait de plus en plus. Alors nous sommes revenus sur nos pas en direction de la voiture. Je sentais mon cœur voleté comme un colibri heureuse à 17ans d’avoir rencontrer un être aussi sensible que Luke. Tout bascula lorsque je trébuchais sur une branche d’arbre et que la paume de ma main se déchira sur un morceau de roche. Je me relevais péniblement sentant le sang s’écouler de la plaie lorsque je fus à nouveau plaquée contre le sol. Mon regard se porta sur mon assaillant, sur son visage déformé par la faim, sur ses canines luisantes… Mon agresseur, c’était lui, c’était celui que j’aimais, c’était Luke. Interdite, sans voix je sentis une piqûre dans mon cou et j’essayais aussitôt de me débattre mais je n’étais qu’un poids plume. La vie commençait à s’en aller lorsque des bruits de lutte me parvinrent de très loin. Je ne me souviens pas de ce que j’ai pu dire, de ce que j’ai pu faire. Le souvenir d’une personne me portant reste la dernière chose dont j’ai eu conscience jusqu’à mon réveil dans une vieille bâtisse.








Chapter 2 : “It's holding me, morphing me and forcing me to strive to be endlessly cold within and dreaming I'm alive”



A suivre


Dernière édition par Mary H. Laws le Mer 25 Mar - 2:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary H. Laws

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 27
Mood : :)
Music : Muse: " soldier's poem" "Blackout" "Hysteria"
Pseudo : Eyes on Fire, MJZ
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~   Mer 25 Mar - 2:22




Chapter 3 : “Why does it always rain on me? Is it because I lied when I was seventeen? Why does it always rain on me? Even when the sun is shining I can't avoid the lightning”.

A suivre... (au cas où)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mary Helen Laws~ Young Vampyr, lost in Hell~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» Hail Mary Pass !
» LOST LE RPG
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: They have to walk :: Here they come-
Sauter vers: