AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC

Aller en bas 
AuteurMessage
Opaline J. Everard

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 24
Mood : BLUH.
Music : Here it comes the Rain =D
Pseudo : Hope.
Quote : Vive le chocolat.
Date d'inscription : 29/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 0/20

MessageSujet: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:22





« And you seem to break like time
So fragile on the inside, you climb these grapevines
Would you look now unto the pit of me on the ground
And you wander through these to climb these grapevines...»



by tsukiida



    • Absolution


    Nom et prénom: Opaline Juliet Everard
    Age : J’ai 17 malheureuses années.
    Lieu de naissance : Boston, USA.
    Nationalité : Américaine.
    Sexualité : J’ai beau y réfléchir, cela ne fait aucun doute que je suis hétérosexuelle, et rien ne saurait me dévier du droit chemin.
    Travail : Je n’en ait pas, pour le moment. Je subsiste des ressources de Elizabeth.



    by cookiestome.

    • Because I'm Opaline.



    Caractère : Décrivez le caractère de votre personnage en minimum 15 lignes. Est-il joyeux, râleur ou plutôt lunatique. Quelles sont ses habitudes, a-t-il beaucoup d'amis ? etc...


    by msteenqueen & navi glow.


    Je suis, comment dire, la plus commune du commun de tous les mortels. Rien d’exceptionnel, gentille parce qu’il le faut, têtue parce qu’on n’a pas envie de céder, timide… Parfois. Enfin, tout cela fait partie de l’avant. Oui, je suis peut-être commune, mais mon existence, mon caractère se découpe en deux parties, de même étendue mais de force différente. Mon véritable moi, celle que je m’efforce de cacher, et la deuxième, grande apparence mais qui me convient mieux que l’autre.
    La première a disparut après ma résolution, après ce rêve étrange. Elle fait partie du passé mais elle arrive parfois à me rattraper, cela arrive lorsque je suis sous pression. Ce côté-là est alors excessivement vulnérable… Semblable à une petite fille.
    J’étais timide, je ne savais pas dire non. Trop faible, trop… naïve. Je n’avais rien à moi, je ne savais pas ce qu’était la vie, je ne savais pas qu’elle était là pour nous briser de l’intérieur. Je faisais confiance à tout le monde, je m’attachais trop vite. Je me demande d’ailleurs comment je n’avais pas fini violée au coin d’une rue. Peut-être, parce qu’au fond, une partie de moi avait réalisé que je devais toujours faire attention. Oui, j’avais le comportement le plus naïf et innocent que l’on n’a jamais vu. Je me faisais manipuler par n’importe qui, on profitait de moi. J’avais gardé le visage de ma mère en tête, et cette vision si bienfaisante pour mon naître m’aveuglait sur le monde qui m’entourait, elle adoucissait mon point de vue. Un vrai robot qui n'avait que le sourire à montrer, qui n'avait pas d'humeur spéciale mais qui se contentait de faire ce qu'on lui disait.
    Pure gaminerie.
    Puis vint ‘l’après’. L’instant de la réalité, de la révélation. Une nuit où toute certitude incertaine se brisa et où je vis ma condition. Depuis, tout ne tient qu’à un fil. Je continue de croire à Dieu, mon Dieu, celui qui m’a donné la vie et qui veille sur moi. Mais je ne peux le respecter car il n’en est pas le cas pour moi. Je me rebelle, fait ce que je veux. Je sais qu’il me repentira, je me confesse dès que je peux. Le monde a évolué et comparé aux autres je suis suffisamment saine pour pouvoir aller droit au Paradis. J'ai ma place, je la mérite. Différemment de mon père, je ne fais souffrir personne, rien que moi-même.
    Ainsi donc, je me suis métamorphosée. A 16 ans je n'étais plus celle qui rendait six pages en plus de la limite lors d'une dissertation d'anglais. Je ne la rendais pas, un point c'est tout. Je passais ma nuit dehors. J'aimais ça, j'étais heureuse. Là j'étais celle que je voulais être, et quand je rentrais, je me refermais sur moi-même. Je savais que j'étais en train de ressembler à mon frère Caleb, mais peu m'importait, je ne faisais pas les mêmes actes cruels que lui, ni comme mon père. D'un seul coup, j'étais devenue solitaire et peu sociable. Je me fondais dans la masse et défendait les gens de venir me parler. A part lors de mes heures de folie, la nuit, où je faisais la fête en abusant de l'alcool et en séduisant les beaux garçons avec lesquels j'allais parfois trop loin. J'étais consciente de mon physique avantageux trop peu souvent servit et m'en servait comme défouloir. Il m'arrive parfois d'avoir des réactions violentes, résultat d'une enfance passée à subir les humeurs d'un père trop sujet à ses émotions. Pendant cette période, j'étais comme... enragée.
    Je le suis toujours. Mais la cause de mes malheurs s'en est allée, je suis plus libre et faire des bêtises si personne n'est là pour vous dire que c'est mal est moins interessant. Car Elizabeth a bien comprit. Elle me laisse faire pour que j'arrête. C'est très intelligent, mais j'avoue que cela est normal pour quelqu'un comme elle. Et puis cela n'engage plus moi, l'amour me donne des limites compréhensibles. Un amour que je ne saurais perdre, qui fait partie de moi et qui me donne des ailes.



    by pokecharm & hypnotized moon.


    Physique : Quelle apparence a votre personnage. Dites le nous en minimum 5 lignes. Est-il beau et grand ou petit ? Comment sont ses cheveux, est-il un fou de la mode ?

    Beauté endiablée. Corps enchanteur. J'aime séduire à petite dose. Mon visage a un contour délicat qui rapelle ma fragilité. On me donnerait le bon dieu sans confession, bien que finalement je produis l'effet inverse, c'est moi qui donne. Ma peau est naturellement blanche, ponctuée de tâches de rousseur décorant mon nez harmonieux et fin. Un nez digne d'une jeune fille féminine, qui correspond effectivement à mon apparence très légère.
    J'ai de grands yeux illuminés d'un reflet chocolat, entourés de longs cils qu'il m'arrive rarement de recouvrir de noir, à part lors de grandes soirées où je ne mesure pas la quantité de maquillage que j'utilise.
    Je dois l'avouer que pour une post-adolescente, je suis plutôt attirante, trop femme, trop rapidement, même si je suis petite. Car mes formes sont avantageuses et attirent le regard.
    Pour ce qui est de ma chevelure, je n'ai jamais eu les cheveux courts. Toujours longs, naturellement ondulés, de boucles anglaises bien contournées, colorées d'un blond vénition que je n'ai jamais teint. Il m'arrive de les raidir parfois, car ils peuvent devenir une vraie tignasse de lion, comme cela se produisait quand j'étais petite. Mais je dois admettre que ce sont eux qui font mon vrai charme.
    Ensuite, je n'ai pas vraiment de style propre. Je cherche des vêtements confortables aux couleurs bohèmes et peu flashies. J'aime les robes, mais aussi les pantalons. J'avoue avoir un grand faible pour les robes de soirée.



    Chasseur ou pacifiste ? : Que pensez vous des vampires ? Les chassez-vous ou contraire les protégez vous ? Êtes vous indifférent à ce que les chasseurs leur font, trouvez vous cela juste ? Etc...

    Les vampires... Les vampires je les aime. Eux seuls m'ont acceptés, ils sont plus humains que ma famille. C'est sur eux que je repose, et j'ai très peur qu'on leur asse du mal. Je suis bien sûre trop faible pour les protéger mais je n'accepterais pas qu'on leur fasse du mal. Les chasseurs sont des personnages cruels qui tuent pour le plaisir. D'accord, certains vampires sont pareils, mais ils sont rares. Alors que les autres courent les rues, on en trouve partout. Et ce n'est pas normal. Il faudrait créer... Des chasseurs de chasseurs. Ils sont comme des criminels.


    • This is the story of my life



    by hypnotized moon & crystalchain.


    De la naissance à aujourd'hui :


    Chapter One.

    Comme elle était belle. Cette jolie poupée que j’avais trouvée sur le trottoir. Un peu poussièreuse certes, mais je l’avais aimé, avec ses grands yeux bleus et ses joues roses. Ses cheveux ressemblaient aux miens, roux doré, ondulés. Je m’étais décidée à lui donner un prénom quant elle avait finit précipitée contre le mur. Sa tête de porcelaine, sa si belle frimousse, avait éclaté en milles morceaux.
    « Ne ramène plus jamais ce tas de merde dans ma maison ! » avait alors crié Papa.
    Et je m’étais raidi, essayant de ne pas pleurer.
    Quelle belle vie. Je devais d’ores et déjà l’adorer.

    ***

    « Tu sais, j’ai eu 18 en mathématiques aujourd’hui. »
    « J’m’en fout. Caleb, qu’est-ce que tu as dis ? »
    Je fis la moue, et retournai à mes devoirs. Alexander, ce garçon avec de si beaux yeux, celui qui s’asseyait à côté de moi en cours d’anglais, m’avait demandé de lui faire ses devoirs. Enfin, il m’avait dit de l’aider, mais j’avais compris qu’il désirait que je fasse plus. Il était si beau… peut-être que si je lui rendais avec succès et qu’il aurait une bonne note il me remarquerait. Je’ l’espérais. C’est en corrigeant quelques fautes d’inattention que j’entendis mon frère, Caleb, l’autorisation, ou plutôt, la prévention de sortir ce soir, comme tous les autres soirs. En réalité, il sortait chaque soir, ramenait des notes affreuses, se souciais bien de son avenir, et Papa en avait cure. Il préférait plutôt avoir la belle vie, que je lui prépare à dîner. J’essayais de ne pas lui en vouloir… Mais c’était difficile.
    « BORDEL mais Opal’ dégage de là ! »
    Je sortis de mes pensées et m’aperçut que comme j’étais assise par terre, dans le salon de la maison, j’étais légèrement au milieu et cela ne plaisait pas à Caleb. A savoir que nous avions peu de relations mon frère et moi, et ça s’en tenait aux discutions de courtoisie, qui ne l’étais parfois pas du tout.
    Je me levai rapidement, et essuyait le regard arrogant de mon frère. Puis il sortit au-dehors, et mes yeux se posèrent sur mon père, qui était en train de s’habiller, pour sortir visiblement lui-aussi. J’eus envie de lui demander où il comptait aller, mais ses yeux, menaçant, regorgeant de haine et de dégoût me firent changer d’avis. Je baissai mes pupilles, et alla me réfugier dans ma chambre. Jamais je ne réussirais à résister à ce regard vengeur. Pas quand je le comparais à celui de ma mère, que je n’avais jamais vu, mais que je réussissais parfois à entrevoir dans mes rêves colorés pleins d’espoir. Ce soir, je serais seule.


    Chapter Two.


    by hypnotized moon & inconnu.


    Je devais être morte. Oui, c’était sûrement ça. Mon rêve de la nuit dernière prenait réalité. Celui qui m’avait décidé, celui qui m’avait changé. Qui avait révélé qui j’étais vraiment. Car j’étais en face d’un ange. Un ange magnifique, au regard doré, qui me couvait des yeux. Sa peau était clairvoyante, sa chevelure soyeuse. J’avais envie de toucher sa joue, de sentir son odeur. D’embrasser ses lèvres pleines. Les lèvres de cet ange au regard brisé, mais d’où son regard brillait d’intensité. Ses doigts touchaient ma peau, qui s’embrasait à leur passage. Je volais. Il me tenait, et je n’avais pas peur.
    « C’est fini… »
    Une voix merveilleuse, empreinte du miel de l’affection. J’étais en sécurité. Dans ses bras de protection, rien ne pourrait m’arriver. Je voyais sa bouche, une haleine merveilleuse s’en échappait, je la sentais s’infiltrer en moi.
    « Ne crains plus rien, sois courageuse… »
    Puis soudain, il s’éloigna, et je doutais de pouvoir l’être de nouveau. J’étais allongée, et je sentais ses bras glisser loin de ma portée. Je m’entendis gémir, gémir de ne plus sentir l’odeur. Cette absence fit remonter les souvenirs à la surface.
    Et je cru mourir de souffrance.
    J’avais été trop loin, j’avais trop profité de mon existence, et il avait frappé. Je m’étais rebellée et ce père qui ne pouvait être le mien avait voulu tout arrêter. Je m’étais écroulée, et je l’avais entendu s’en aller. Puis j’avais été trop brisée pour rester consciente.
    En attendant, j’étais troublée. Quelqu’un m’avait soulevée du sol et monté dans ma chambre pour me poser sur le lit. C’était arrivé il y a un instant et pourtant les souvenirs semblaient m’échapper. J’ouvris difficilement les yeux, et la lueur de la lune me parvint. Alors, une bribe, un diamant, un prénom, brisa la barrière.
    « Vincent… »


    [img][/img] [img][/img]


    Votre vie actuelle & Style de vie ; Par qui si il en a le souvenir, et comment ? 10 lignes.
    Relations amoureuses, exs : Êtes vous en couple, marié ? Êtes vous un célibataire endurci. Quelle est votre séxualité ?


    • The player


    Pseudo : Hope.
    Avatar : Emma Watson
    Âge : Je file sur mes 16 ans.
    Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile
    à comprendre ?
    : Tout n'est que merveille.
    Où l'avez vous connu ? : Par Coucougnette et Dawny <3
    Code se trouvant dans le règlement : Code validé
    Une déclaration ♥️ ? J'vous aime.


Dernière édition par Opaline J. Everard le Dim 1 Fév - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hop-e.livejournal.com/
Opaline J. Everard

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 24
Mood : BLUH.
Music : Here it comes the Rain =D
Pseudo : Hope.
Quote : Vive le chocolat.
Date d'inscription : 29/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:24

Je réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hop-e.livejournal.com/
Elizabeth Helsingers
- horror •• just hide and seek;
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 26
Mood : Horny
Music : Hysteria - Muse
Pseudo : Killers
Quote : Belgium's greatest love machine. =D
Date d'inscription : 24/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: //
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:27

    HOPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE Surprised
    Ha ha, bienvenue ma salope, bonne chance pour la suite.
    Jetenème & tu le sais (a)

    I love you

_________________
[list]
©️ manuelina • elktr @ LJ
Breathe your life into me
I can feel you
I'm falling, falling faster
Breathe your life into me
I still need you
I'm falling, falling
Breathe into me
Red ©️ Breathe into me
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opaline J. Everard

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 24
Mood : BLUH.
Music : Here it comes the Rain =D
Pseudo : Hope.
Quote : Vive le chocolat.
Date d'inscription : 29/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:29

Coucougn' je t'aimee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hop-e.livejournal.com/
Keziah Taylor
ADMINISTRATOR | The goddamn vampires ass kicker
avatar

Nombre de messages : 504
Date d'inscription : 30/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job: Chasseur de vampires
Self Control: 16/20

MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:30

Bienvenue meilleure amie de Beth Wink

_________________

    Ma vengeance est perdue s'il ignore
    en mourant que c'est moi qui le tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   Dim 1 Fév - 16:30

    Haaaaan, yeah yeah yeah Embarassed
    raaah, le blend, la musique et tout et tout Surprised
    Bienvenue, bonne chance pour la suite, Hopenounette @

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC   

Revenir en haut Aller en bas
 
• You seem to break like time. OPALINE IS BREAK. *. UC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: They have to walk :: Here they come-
Sauter vers: