AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Silence please! °1è reponse reservée°

Aller en bas 
AuteurMessage
Brandon Brooks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: les études sont un véritable job
Self Control: 0/20

MessageSujet: Silence please! °1è reponse reservée°   Jeu 29 Jan - 14:17

1ère réponse reserveé: Edward Miller

Le ciel bleu, un ou deux nuages blancs à l'horizon mais sans plus, et des températures des plus agréables... Tout est réunis pour que je passe un samedi sympathique. Normalement, j'aurais du le passer avec Maëva, ma chérie, mais je ne veux pas, ou plus. Trop de choses ont changé, sans que je puisse en parler. C'est un poids pesant, et j'avais éspéré qu'un parc tranquille m'aurait oté pendant un moment ce pénible secret. Mais apparament, j'ai eut tort. J'avais oublié que le samedi, les enfants vont au parc avec leurs parents. Quelle ironie, je voulais du silence et me voilà entouré de bambins galopant et riant aux éclats. Et les couples heureux dans l'herbe. Non non non, ca me rappelle encore plus mon problème. Quelle idée j'ai eut de venir, mais je vous jure! Le prochain samedi où j'aurai besoin de solitude, je retournerai dans un bled paumé, ou une grotte tiens. Non, pas une grotte ca me rappelle ce jour maudit, il faut que je l'oublie. Mais comment oublier ce que l'on est devenu? Je soupire avant de continuer ma route. Je depasse quelques couples et deux familles avec leurs enfants. En voilà au moins qui s'amusent en cette belle journée. Je marche un peu au hasard dans le petit parc, esperant trouver un coin paisible pour méditer. Je crois que je médite trop en ce moment, j'ai d'affreuses migraines depuis que je réfléchis à tout ça pendant des heures. Et enfin, miracle, je tombe au détour d'un chemin sur un coin calme. Je m'avance un peu et m'assoit dans l'herbe. Ici je suis bien, pas un chien ne passe. Bon, j'entend encore quelques familles mais c'est beaucoup plus supportable qu'il n'y a cinq minutes!

J'enlève ma veste et la pose sur l'herbe avant de me rassoir dessus. Ce n'est pas que je ne veux pas salir mon jean, c'est juste une habitude que j'ai pris. Maintenant, je peux réfléchir en toute tranquillité... et enfin prendre une décision. Dire ou garder pour soi, partir ou rester. Je doit choisir, et c'est dur. Depuis combien de temps est ce que je réfléchis à ce problème la? Trop longtemps. Il faut que je décide aujourd'hui, il le faut. Bon, si je part, il faut que je trouve une excuse et je n'en ai pas en reserve. Et puis, je ne veux pas briser le coeur de Maëva. Il faudrait que ce soit elle qui me quitte, mais j'ai tout essayé. J'ai même fait semblant de la tromper devant ses yeux, vous vous rendez compte! Sa naïvité qui m'avait tant plut, elle se retourne contre moi. Maëva ne voit rien, ou alorsne veux rien voir. Voilà! il faut que je la mette en face de la réalité pour qu'elle parte. Oui, mais comment? Je ne sais pas, passons à la question suivante. Je lui dis ou ne lui dis pas ce que je suis devenu? Si je le fais, me prendra-t-elle pour un monstre? Ce serait affreux, je n'ai pas envie de voir son regard si je lui dit, pour voir combien je la degouterai? Non merci! Mais ne pas lui dire, c'est se confier à personne, car c'est la seule a qui je me confie sans problème. Le poids du secret et enorme, je ne pourrais pas resister. Deja, j'ai l'impression tous les matins que je ne pourrais pas me lever. Mais les journées continuent, sans m'attendre. Ah la la, j'ai à nouveau cette saleté de migraine! Je me prend la tête entre les mains et reste ainsi prostré. Si quelqu'un passe, il croira surement que je ne vais pas bien. J'espere qu'on ne va pas venir me demander si je suis mal ou si ca va...


Dernière édition par Brandon Brooks le Dim 1 Fév - 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Jeu 29 Jan - 20:47

C’était rare que le ciel soit aussi bleu. Quelques nuages à l’horizon. Bien que je n’aime pas sentir les rayons du soleil sur ma peau, je décidai de sortir. Il fallait que je m’aère l’esprit. Que je réfléchisse à certaine chose. Et ce n’était pas dans ma chambre d’hôtel que je trouverai une solution.

Dans la rue j’observais les gens. Ils avaient le sourire aux lèvres, à croire que le soleil rendait tout le monde heureux. On se croirait dans un petit paradis. Même si je préférais de loin la pluie, cela ne me déplaisait pas de me promener par ce beau temps. Je me dirigeais lentement vers le parc. Je prenais mon temps, après tout, je n’avais rien d’autre à faire. Tout en marchant je pensais à Rose. Que devais-je faire ? Continuer à m’approcher d’elle, m’attacher à elle, ou bien l’éviter ? C’était une question difficile, car elle était humaine, et j’avais peur de lui faire du mal. Que ferai-je s’il me prenait une soudaine envie de la dévorer ? J’avais appris à me retenir, mais face à elle, saurais-je faire preuve de force d’esprit ? Toute la difficulté résidait dans ses questions.

J’étais arrivé au parc, et, évidemment, il était rempli d’hommes et de femmes avec leurs enfants. Leurs rires joyeux résonnaient partout, et me firent sourire malgré moi. Je me demandai soudain ce qu’ils feraient, s’ils apprenaient qu’un vampire était parmi eux. Comment réagiraient-ils ? Que feraient-ils ? Et c’est tout naturellement que mes pensées se tournèrent, encore, vers Rose. Que dirait-elle si elle apprenait que j’étais un vampire ? Que je la suivais jusqu’à Harvard. Elle me prendrait sûrement pour un psychopathe. C’est pourquoi j’avais peur de lui avouer. Mais lui mentir n’était pas mieux.

Bien que le bonheur apporté par les enfants me fasse du bien, je décidai de marcher sur un sentier plus loin, pour pouvoir réfléchir dans le silence. Rose…Ce nom emplissait mes pensées. Il n’y avait rien d’autre dans mon esprit que cette Rose. Ce nom désignait une fleur, et allait parfaitement à la jeune fille à laquelle je pensais. Elle sentait merveilleusement bon. Son sourire me faisait fondre. Ses cheveux me paraissaient si doux que je voulais à tout prix les caresser.

Le silence me fit du bien. A part quelques rires, quelques paroles, je n’entendais plus rien. J’aperçus plus loin un jeune homme allongé par terre. Il avait la tête dans ses mains, et je pensais qu’il ne se sentait pas bien. J’hésitais entre aller le voir, ou l’éviter. Je n’aimais pas tellement m’imposer devant les gens, comme ça. De plus, il dégageait une aura qui me laissait plutôt l’envie de passer mon chemin. Malgré toutes mes pensées négatives dues à l’aura qu’il dégageait, je décidai d’aller le voir.

« Excusez-moi, vous ne vous sentez pas bien ? »


Dernière édition par Edward Miller le Sam 7 Fév - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Brooks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: les études sont un véritable job
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Dim 1 Fév - 18:52

[Edit Kaelyn: Merci de ne plus réserver de poste à l'avenir. Thanks. Smile

Réponse: Excuse, je m'en souviendrais, mais j'ai rien vu marqué de tel dans le réglement a vrai dire XD]

Et voilà, il fallait bien que quelqu'un vienne me déranger dans mes reflexions des plus déplaisantes. En même temps, c'est sur que vu de l'exterieur, je ne dois pas avoir une bonne mine. La tête entre les mains, replié sur moi-même, il est vrai que c'est compréhensif qu'on vienne me voir. Mais la question, c'est tellement idiot! Il connait la réponse non? Bien sur que je ne vais pas bien, sinon, est ce que je serait comme ca, acroupi dans l'herbe a ressasser des idées noires? Non! Bon alors, s'il connait la réponse il ne pose pas la questions. J'aimerai bien lui balancer ca à la figure, et plein d'autres choses aussi, histoire de deverser toute cette colère qui stagne. Mais je ne peux pas, je dois me contenir. Qui sait, je vais peut-être me changer en loup garou de fureur? Non, quand même pas, la j'exagere. Mais il vaut mieux envisager le pire, comme ca je serait heureux si quelque chose de moins pire m'arrive. Ben dis donc, je deviens morbide moi. Il faudrait que je me ressaisisse non? En attendant, je ferais mieux de répondre à celui qui vient de me poser sa question idiote, sinon il va vraiment croire que je ne vais pas bien. Allez, respire un bon coup et relève la tete. Souris meme tiens, ca ne peux pas faire de mal.

- Je ne vais pas vous répondre que ca va, vous n'en croirez pas un mot, même si j'en meurs d'envie pour que vous repartiez et me laissiez à mes idées noires. Donc je dirai plutot que ca peux aller.

C'est quoi ca? Une mini phrase qui veut paraitre décontractée. A vrai dire, avec mon sourire crispé, je ne dois pas faire bonne figure. J'essai un sourire plus décontractée, que je réussis assez bien. Voilà, ca va déjà mieux. Parlez deux secondes, c'est comme si ma fureur était repartie au fond de moi. Au moins elle ne se répandra pas contre ce pauvre monsieur qui n'a rien demandé, a part si ca allait. En plus, je ne pense pas avoir été trop dur avec lui, je lui ai quand même bien répondut pour quelqu'un qui voulait l'envoyer ballader deux secondes plus tôt non? En tout cas, le fait d'avoir relevé la tête pour lui répondre me permis de mieux m'attarder sur lui. Bizarrement, je ne me sens pas très à l'aise, pourquoi je n'en ai aucune idée. Ce qui est sur, c'est que j'ai la chair de poule. De plus, c'est comme s'il degageait une odeur déconcertante. Mais mieux vaut ne pas rester sur ces points négatifs. Je ne le connais même pas! Je me risque donc à ajouter, le plus naturellement possible.

- Enfin, je ne vais pas vous chasser. Après tout, le parc est à tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Sam 21 Fév - 20:52

Bizarrement, je ne me sentais pas à l’aise. Depuis que je me trouvais près de cet homme, j’avais l’impression que l’atmosphère avait changée. Et une odeur que je n’avais pas l’habitude de sentir parvenait à mes narines. Il n’avait pas l’air content que je sois venu le voir, comme si je le dérangeais. Il voulait surement être seul, mais je n’arrivais pas à poursuivre mon chemin. Je me sentais très étrange.

« Je ne vais pas vous répondre que ca va, vous n'en croirez pas un mot, même si j'en meurs d'envie pour que vous repartiez et me laissiez à mes idées noires. Donc je dirai plutôt que ca peux aller. Enfin, je ne vais pas vous chasser. Après tout, le parc est à tout le monde! »

Il n’avait pas l’air de bonne humeur. Il était évident que je le dérangeais. Malgré son ton désagréable, je restais près de lui, et m’approchai un peu plus. Il souhaitait que je le laisse tranquille, apparemment, mais sa réponse eut l’effet inverse sur moi : ma curiosité était piquée, et je désirais savoir pourquoi il avait l’air si morose.
Le vent se levait doucement, et je le sentais qui ébouriffait mes cheveux. J’aimais cette sensation. C’est comme si quelqu’un vous caressait doucement. Je mettais du temps à lui répondre. Je mettais toujours du temps à répondre aux autres. On devait me prendre pour un fou. Qu’importe, j’aimais observer les autres, essayer de deviner ce qui se cachait derrière l’image qu’ils donnaient. Mon regard était fixé sur lui. J’imaginais ce qu’il pouvait être, ce qu’il pouvait faire dans sa vie, et ce qu’il pensait. Pourquoi n’allait-il pas si bien que cela ? Il fallait que je le sache.
Je laissais s’installer un silence pesant entre nous. Je m’asseyais près de lui tout en sachant que cela l’agacerait. J’arrachais l’herbe avec mes mains, préoccupation singulière je l’avoue. Alors que je voulais en savoir plus sur lui, les mots me manquaient. Comment commencer la conversation ? Je tournai mon regard vers lui, et me lançai :

« Je dois vous agacer je pense. Mais vous n’avez vraiment pas l’air d’aller bien. Vous savez, des fois cela fait du bien de se confier à quelqu’un que l’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam. On a tous nos petits problèmes, et parfois il faut en parler. Peut-être que vous vous sentiriez soulagé, et je pourrais vous apporter des solutions. »

Bien piètre essai pour savoir ce qui se passait dans sa tête. Je n’avais pas paru convaincant. Peut-être allait-il même me menacer.

« Et puis, même si vous n’avez aucune envie de me parler, comme vous l’avez dit, ce parc est à tout le monde, et je suis bien installé ici. »

En disant ceci, j’étendais mes jambes. Je dirigeais mon regard vers les arbres qui étaient face à nous. J’espérais qu’il serait enclin à me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Brooks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: les études sont un véritable job
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Sam 21 Fév - 21:40

A mon grand regret, l'inconnu s'assit à côté de moi. Je réprimai un plissement du nez. Il avait une odeur qui me m'était mal à l'aie, et pourtant je ne sentais presque rien. C'était un peu comme une odeur lattente, une sensation. Je lachai un soupir. En plus d'avoir tapé dans l'oeil par ma mine triste un mec têtu, il avait en plus quelque chose qui me donnait envie de partir, quelque chose de detestable. C'était bien mon jour! Je ne tournai pas la tête vers lui, il interpretera mon soupir comme il le voudra! De plus, je pensai qu'il allait répondre rapidement mais non, un silence pesant s'installa. J'aimais bien les silences, mais avec lui ce n'était pas pareil. J'avais toujours cette impressoin désagréable, encore plus depuis qu'il se trouvait à côté. Quelques frissons me parcouraient le dos, mais je n'y prit pas garde, enfin ne voulut pas y prendre garde. De toute façon, ils n'étaient pas continue et ne me faisaient absolument rien. Depuis un moment, j'avais souvent des frissons: quand je croisais des personnes diverses, les soirs de pleine lune... C'était devenu une habitude et cela ne me gênait donc plus du tout. Mais avec lui, juste à côté, l'impression de danger ou je ne sais quoi me semblait impossible. Je fit un effort pour sourire, même si cela ressembla certainement plus à une grimace. Au même moment, il se décida à percer le silence. Il attendait quoi? Que je révèle tous mes problèmes? J'étais d'accord que se dévoiler pouvait representer un soulagement, mais mon secret était bien trop biscornu pour être répété à n'importe quoi, et encore moins à quelqu'un qui me donnait une mauvaise impression!
- Ecoutez, je suis conscient que vous voulez m'aider, mais ce que je pourrais vous révéler vous ferait certainement penser que je suis fou, et je n'ai pas envie de finir dans un asile. De plus, ce n'est pas mon genre de dévoiler mes problèmes au premier inconnu qui passe, même si ces intentions sont bonnes.
Je me voyais bien lui dire. "Vous voulez savoir, et bien je vais vous dire ce qui se passe! Mon problème, c'est que je me suis fait mordre pas un loup garous, oui un loup garous. Après les vampires, les lycans. Oh, je n'ai rien contre les vampires, mais c'est un peu gros à digerer que l'on devient un lycan non?" Oui, cela ferait certaiment son petit effet, mais pas forcément un bon effet. Non, il m'était tout simplement impossible de lui dévoiler mon secret. Si je ne le disais même pas à ma copine, pourquoi le dirais-je à un inconnu? D'ailleurs, Maëva devait commencer à se demander ou j'étais. Bah, après tout ca lui donnerait une occasion de me quitter. Elle s'accroche tellement à moi que je l'aime encore plus, mais je ne dois pas la laisser ainsi, je pourrais lui faire du mal. Enfin, je detournai mes pensées pour ne pas retourner dans ce débat interminable. Partir ou rester, c'était un choix difficile pour moi. Je décidai de reporter mon attention sur le jeune homme. J'avai quand même été vraiment désagréable avec lui. Pour me "rattraper", je décidai de me présenter. Ce n'était rien à vrai dire, mais souvent on se présente avant de discuter avec les gens!
- Aufait, je m'appelle Brandon Brook... Et vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Dim 22 Fév - 23:55

« Ecoutez, je suis conscient que vous voulez m'aider, mais ce que je pourrais vous révéler vous ferait certainement penser que je suis fou, et je n'ai pas envie de finir dans un asile. De plus, ce n'est pas mon genre de dévoiler mes problèmes au premier inconnu qui passe, même si ces intentions sont bonnes. Au fait, je m'appelle Brandon Brook... Et vous? »

S’il savait ce que j’étais, c’est lui qui voudrait m’envoyer à l’asile. Je devrais peut-être lui dire, tiens « Je m’appelle Edward Miller et je suis un vampire. » Hum… Ses problèmes devaient paraître bien dérisoires à côtés des miens. Ce n’est pas que je me sentais supérieur, non pas du tout, j’avais même plutôt tendance à trop me rabaisser. Mais s’il était un humain, quels problèmes pouvaient donc le mettre dans cet état ? Je ne savais pas ce qu’il était. Aussi ironique que cela puisse paraître, à Boston, on ne savait jamais vraiment à qui l’on avait affaire. Car en plus des vampires, il y avait des lycans. D’ailleurs, j’aimerai rester éloigné d’eux. Ces êtres ne me disaient rien qui vaille. Il pouvait également être un chasseur, et dans ce cas, il fallait que je déguerpisse au plus vite. Ou il était un humain, tout simplement. Enfin, je le saurai bien assez tôt. Tout du moins, je l’espérais.

« Je m’appelle Edward…Edward Miller. Ne vous inquiétez pas, pour ce qui est de la folie je veux dire. Si vous saviez ce qui se passe dans ma tête, c’est vous qui appelleriez l’asile pour m’y envoyer. »
Je m’arrêtai de parler, et réalisai que j’avais parlé comme un psychopathe. Je n’étais pas si fou que ça, j’étais juste un vampire.
« Euh je veux dire que j’ai aussi des problèmes, et que je comprends très bien que vous ne vouliez pas en parler. Tout être normal a des problèmes. »
Vraiment, je m’enfonçais. Fallait mieux que je me taise, ainsi, je ne risquais pas de passer pour un fou. Mais je voulais savoir ce qui n’allait pas chez lui. La curiosité est un vilain défaut. Mon père me le répétait souvent, lorsque j’écoutais aux portes.
« Ecoutez, vous n’avez vraiment pas l’air d’aller bien. Je ne vous force pas à me parler, non, mais franchement, vos problèmes valent-ils vraiment la peine que vous vous en fassiez à ce point ? Il y a toujours une solution, mais aussi simple soit-elle, on peut parfois mettre des heures à la trouver. »
Alors que je lui parlais, il faisait de plus en plus chaud, et les rayons du soleil nous avaient atteints. J’avais des manches, pour cacher leur phénomène qui ne tarderait pas à se faire voir. Mais je n’avais rien pour cacher mes mains, mon cou et mon visage. Je ne savais que faire. Prendre mes jambes à mon cou, au risque de vraiment passer pour un fou, et être rongé de curiosité jusqu’à la fin des temps, ou rester, au risque de montrer ma vraie identité ? Je décidai, à mes risques et périls, de rester. Après tout, s’il ne connaissait pas l’existence des vampires et autres créatures, il ne remarquerait rien, et puis, il ne me regardait presque pas. Au contraire, s’il était au courant, il saurait tout de suite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Brooks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: les études sont un véritable job
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Ven 13 Mar - 20:10

Lui aussi avait des problèmes? Mais qu'étaient-ils à côté des miens? Certainement dérisoires. La situation aurait put être comique si j'avais sut ce qui se passait dans la tête du dénommé Edward Miller, mais je n'en savais rien et trouvais donc cela complètement idiot. Qui a-t-il de pire qu'être un lycan? Peut-être devenir un vampire. Ca ne devait pas être facile, même pour les vampires végétarien. Enfin, cela devait certainement être encore pire pour eux, étant donné qu'ils devaient combattre leur soif envers les humains. D'ailleurs, les vampires connaissaient-ils l'existence des lycans? Je n'en savais trop rien, surement que certains oui et d'autre non, comme nous avec les vampires. Nous... je commence à m'attache à ma nouvelle famille apparement. Enfin, qui parle de famille, je n'ai encore aperçut aucun lycan dans les environs! Peut-être se cachent-ils tous? Ils ont peur d'être envoyés à l'asile, comme moi. En parlant d'asile, je me demande bien pourquoi Edward m'annonce que ce serait lui qui devrait y aller. Que cache-t-il? Une idée me traverse l'esprit, une idée complètement idiote en plus. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien. Je la lance donc sur le ton de la plaisanterie:

- Ainsi, nous irons tous les deux chez les fous. Chacun de nous n'a qu'à réveler son problème à l'autre. Au moins là-bas, nous aurions quelque chose à partager...

Je me tourne vers lui, un fin sourire sur les lèvres. Ce n'est pas que je trouve ma phrase comique, c'est plus nerveux je pense. Cela ne vous ai jamais arrivé, de rire ou sourire, alors que la situation est au contraire triste ou plein de mal-être? Beaucoup de fois certainement, par exemple en cours. Qui n'a pas voulut rire nerveusement quand un camarade se faisait remettre à sa place par le professeur? Oui c'était nerveux. Je sortis de ma reflexion profonde en sentant le soleil sortir de sa cachette. J'aimais la chaleur, les rayons du soleil, et l'été. C'était d'une part la période des vacances après une année de folie en fac, et d'autre part le temps des sorties avec Maëva. Enfin, ces sorties s'étaient espacées, par ma volonté. Une certaine distance nous séparait, toujours part ma volonté. Les prochaines vacances s'annonceraient monotones. Pour le moment, il faisait encore frais, du moins à mon avis. En été, il était aussi plus facile de reconnaitre les vampires, ils se couvraient plus, même si je n'ai rien contre eux. J'avais entendu parler de l'effet des rayons du soleil sur leur peau, mais n'avais encore jamais vut le phénomène. Je jetai un coup d'oeil à mon voisin, voisin qui s'étaient gentiment incrusté pour me poser plein de questions en passant, et mme figea. Sur le coup, je clignai des yeux plusieurs fois avant de détourner la tête. Mon manège avait été trop rapide pour être vu. Je repris mes esprits. Un effet de mon imagination. Je venais juste d'y penser, s'en était la raison. Je jetai un autre regard au visage d'Edward. Non, je ne rêvais pas, il était vraiment un vampire. Hum... bon ou mauvais? Si je posai la question, j'aurai certainement la réponse végétarien, même s'il était carnivore.
- Dites-moi, végétarien ou carnivore?
Un ton neutre, parfait. Bizarrement, je ne ressentais aucune crainte. Les lycans ne sont-ils pas capables de résister aux vampires, du moins d'après toutes les légendes? Je n'avais donc pas grand chose à craindre. Et puis, nous étions en plein jour, dans un parc, mais un endroit du parc vide, je le reconnais. D'un coup, je pensai avoir compris son problème. Ce dernier n'était pas le fait d'être un vampire? Alors, s'il me l'avait dit je l'aurai traité de fou. Tout cela prenait un sens pour moi. Lui devait penser que les problèmes d'un simple humains étaient complètement futiles comparés au sien, comme moi j'avais pensé la même chose. Je tournai à nouveau la tête vers Edward, guettant sa réaction. Son odeur vint à nouveau emplir mes narines. C'était donc ca que je sentais, l'odeur d'un vampire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Sam 4 Avr - 14:42

Edward regardait devant lui, lorsqu’il entendit Brandon parler. Il voulait que chacun d’eux révèle son secret à l’autre. C’était tentant, mais dangereux. Comment, en effet, lui avouer qu’il était un vampire, alors que Brandon devait juste avoir des problèmes…d’humains ? Et si Edward lui révélait sa nature, il ne pourrait pas empêcher le jeune homme de le dénoncer. Enfin si, il pourrait, mais c’était contre ses idées. Il réfléchissait à une réponse et ne s’aperçut pas du regard que lui lança Brandon. Il n’aperçut pas son regard. Il entendit juste : « Dites-moi, végétarien ou carnivore? » et c’est juste à ce moment-là qu’il comprit que Brandon l’avait démasqué. Ses pensées se mêlaient et se démêlaient dans son esprit. Il ne regardait pas son interlocuteur. Il avait les yeux dans le vague, dans le lointain. Les paroles de Brandon résonnaient dans son esprit Dites-moi, végétarien ou carnivore ? , un seul mot suffirait à répondre, suffirait à décrire toute une vie. Edward était carnivore. Edward est végétarien. Il se demandait pourquoi les humains n’avaient pas autant de mal à répondre à cette simple question. Un humain pouvait se dire carnivore sans subir les foudres des autres. Un vampire carnivore devait se cacher. Alors il décida d’être honnête, de dire la vérité :

« Je suis végétarien. Mais avant, j’étais carnivore. Evidemment, je suis tenté par les humains, je le serai toujours. Mais je me retiens. C’est dur, mais je tiens le coup. »

Il tenait le coup. C’était vrai. Mais à quel point souffrait-il ? Combien de fois avait-il eu honte de lui, même en refusant de boire du sang humain ? Sa souffrance était indescriptible. Il avait eu honte un nombre incalculable de fois. Mais il tenait le coup. Envers et contre tout. Des rires d’enfant parvenaient à ses oreilles. A cette période l’année, les enfants étaient partout. Il était impossible de se promener sans en rencontrer. Les plus petits ressemblaient à des chérubins bien dodus. Bien que de là où il était, Edward ne voyait pas ces enfants, il sentait leur odeur. Odeur de chaire fraîche. Odeur appétissante. Mais Edward ne bougeait pas. Il restait là, assis dans l’herbe près de Brandon. Il ne se jetait pas sur ces enfants. Il pourrait. En quelques secondes à peine il pourrait se retrouver près de ces chérubins, ses crocs dans leur cou. Il n’en faisait rien. Il se tourna vers Brandon :

« Je m’attendais à ce que vous partiez. Généralement, les humains n’aiment pas tellement les vampires. Il existe des exceptions, mais c’est rare. A moins que vous ne comptiez appeler un chasseur pour me tuer. Un vampire de moins sur Terre, génial. »

Cela l’étonnait toujours, ces humains qui n’avaient pas peur des vampires. Comme Rose. Il lui avait dit qu’il était un vampire, et elle était restée, tout près de lui. Elle l’avait même embrassé. Elle risquait sa vie, mais elle restait. Tout comme ce jeune homme. Il était conscient d’être à côté d’un vampire, et il restait. Soudain, une idée vint à l’esprit d’Edward :

« Ou vous êtes un chasseur ! Oui, vous êtes un chasseur, c’est pour cela que vous restez. Vous comptez me tuer comment, alors ? »

Si il était un chasseur, Edward ne savait pas ce qu’il ferait. S’enfuir ? Rester et se battre ? Après tout, il avait bien combattu contre des vampires sanguinaires. Il les avait assommés. Alors pourquoi ne pourrait-il pas se battre contre un chasseur, qui n’était rien d’autre qu’un humain ?

« Mais si vous voulez vraiment me tuer, j’aimerai savoir avant quel est votre problème, à vous ? C’était bien ce que vous aviez dit, non ? Chacun révèle son problème à l’autre. Vous savez le mien, à moi de savoir le votre. »

Edward tourna la tête vers Brandon. Il n’avait pas vraiment un physique de chasseur. Son visage était même doux, presque angélique. Mais il se méfiait. Même les femmes chassaient les vampires, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Brooks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 19/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: les études sont un véritable job
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   Sam 18 Avr - 21:36

Apparament, Edward avait cherché la sincerité. Il aurait très bien put me dire qu'il était végétarien, et me laisser ainsi dans le doute. Aurait-il mentit ou aurait-il été sincère? Je n'aurais peut-être jamais eut la réponse. J'étais donc très touché par sa sincerité. Maintenant, cela était certainement à mon tour d'être sincère. J'en étais même sur. Mais j'avais quand même une apréhension à le lui annoncer. Le sien avait été révélé sans problème, même par traitrisé par le soleil, moi j'allais devoir l'annoncer de vive voix. Mais après tout, je ne pouvais pas ainsi m'en aller ou même changer de sujet. Après tout, il me retrouverait facilement. La ville était grande mais pas trop pour se cacher sans problème, et j'habitai pas très loin du parc. Lorsque je me décidai enfin à le lui dire, Edward venait de commencer une nouvelle phrase. Il était étonné que je ne m'enfuis pas comme la plupart des humains. J'avais une raison simple à cela, je n'étais pas humain.
- J'ai le regret de vous démontrer. Je ne suis pas humain, du moins pas au sens où vous l'entendez. Je n'ai de plus aucune raison de partir, je suis quasiment sur de pouvoir vous battre en combat, du moins c'est ce que disent toutes les légendes.
J'allais continuer, mais une idée venait de germer dans l'esprit du vampire. Il me croyait donc chasseur alors? Je comprenais son raisonnement. Un chasseur chercherait à savoir plus de chose sur lui pour pouvoir mieux le tuer ensuite. Mais je n'étais pas chasseur non plus. Et apparament, il n'avait aucune idée de ce que j'etais. Mais après tout, on parle beaucoup de vampires par ici, mais nullement de lycans. J'esperais d'ailleurs que nous resterions cachés, de peur d'être nous aussi chassés comme les vampires. Je partis d'un grand éclat de rire devant toutes ses questions.
- Je ne suis pas chasseur non plus. Peut-être vous demandez-vous si je mens pour me couvrir ou si je dis la vérité. Je vais un peu plus vous eclaircir. Comme vous, je me cache des autres. J'espere que l'on ne decouvrira pas mon secret et que l'on ne nous traquera pas, comme vous. Heureusement, il n'y a pas de signes qui me distinguent des humains comme votre réaction au soleil. Je n'en suis pourtant pas plus humain que vous. Le seul moyen de pouvoir savoir ce que je suis reellement, c'est de me suivre un soir de pleine lune. Mais dans ce cas, je ne sais même pas si vous survivrez pour pouvoir raconter ce que vous avez vut.
Je partais un petit peu dans mes délires, en devoilant beaucoup sans pour autant rentrer dans le vif du sujet. Après avoir énoncé la pleine lune, je lançai un regard à Edward puis me replongeai dans ma longue tirade.
- Ce n'est certainement pas que j'aurais voulut vous tuer, mais je ne suis pas très controlable ces nuits là. Mais je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps, même si vous devez avoir une petite idée de ma nature. Je suis un lycan, ou loup garous si vous préférez. Depuis peu, et j'aurai même préféré ne jamais l'être. Mais maintenant, il faut vivre avec, comme vous vivez avec l'idée d'être un vampire.
La dessus, j'avais encore quelques lacunes. Ce n'était pas si facile que cela d'accepter tous ces changements. Le plus dur allait certainement être de l'annoncer à Maëva, ma compagne. Peut-être n'aurais je jamais le courage. Edward avait-il une copine lui? Et si c'était le cas, le lui avait-il dit? Comment l'avait-elle pris? Les questions me brulaient les lèvres mais je n'osai pas les poser. Ce n'est, après tout, pas parce que nous avons révélé notre nature que nous pouvons être indiscrets.
- Et bien. Maintenant que tout est divulgé, je me sens mieux. Vous êtes le premier à qui je dis tout cela. Jamais je n'aurai pensé l'avouer à un vampire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silence please! °1è reponse reservée°   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence please! °1è reponse reservée°
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre de George Sand à Musset.
» Débat sur le communisme / Capitalisme :REPONSE A RICO
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» reponses de Mirlande aux questions de Clarens
» Les Perles Du Bac, Pire que le Débilitron, ou pareil XD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oh yeah and I think I'll go to Boston :: Boston common-
Sauter vers: