AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When life becomes less simple | Aza ! uc.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 18:12


    Absolution


    Nom et prénom : Azariel Delilah Donnovan
    Age : 22 ans d'apparence - 30 ans réellement.
    Lieu de naissance : Chicago - USA.
    Nationalité : Américaine.
    Sexualité : Hétérosexuelle.
    Travail : /Facultatif./

    Pseudo : Cha.
    Avatar : Olivia Wilde <3
    Âge : 17 ans
    Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile à comprendre ? : Le contexte est merveilleusement écrit, et le design est juste magnifique <3 L'arrivée en décalé des Loups Gaarous donne un rebondissement génial au forum <3
    Où l'avez vous connu ? : Je suis admin de God Bless You ! J'ai longtemps hésité... Et finalement j'ai craqué <3
    Une déclaration ♥️ ? D'amour alors !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 18:13

    « Lâche ma main, immédiatement ! »
    « Qui crois-tu que tu es, pour m’ordonner pareille stupidité ? »
    Dernier soupire, dernière tentative désespérée d’invasion. Mais il n’y avait rien à faire, son bras froid comme la glace restait agrippé au mien, tandis qu’il me dépassait d’au moins vingt centimètres, l’air menaçant, terriblement agacé. Il avait les yeux d’un noir vivant, aux reflets rouges chatoyants. Ses dents blanches brillaient dans la nuit, presque comme pour une publicité de dentifrice.
    Mon cœur accéléra sa course dans ma poitrine, et au même moment, sa prise se durcit un peu plus sur mon bras ;
    « Si j’étais toi, j’arrêterais ça tout de suite. »
    Je ne voyais pas de quoi il voulait parler. Une fois de plus, je tentai de me débattre – en vain, toujours.
    « T-t-t. Reste là. Tu ne risques rien, pour le moment. »
    Pour le moment ? Ses paroles ne me réconfortèrent pas, bien au contraire. Il me redressa brutalement, comme si je n’étais qu’un tas de chiffon, et sa main lâcha mon bras dans un rictus amusé. Je reculai de trois pas en arrière, mais sa peau rencontra de nouveau mon corps – mes hanches, cette fois ci. Ses deux mains en étaient posées de chaque côté, et j’avais la ferme impression qu’une légère pression aurait suffit à me briser.
    « Tu ne vas nulle pas sans moi, ce soir. »
    Sur ces mots, il me poussa légèrement en avant, et me fit m’enfoncer dans la petite ruelle sombre. Il semblait voir le décor alentours – nous n’avions rien heurté. En revanche, mes yeux ne s’accoutumaient pas à l’obscurité de plus en plus épaisse qui nous entourait – bien au contraire.
    Ma robe, trop longue, m’empêchait de marcher convenablement, et un pas sur deux, je manquais de tomber, m’étalant de tout mon long, mais sa poigne de fer sur mes hanches me rattrapait avec sévérité. Je sentais le froid m’engourdir les jambes et les bras, et l’angoisse comprimait ma poitrine, menaçant de la faire exploser à tout instant. Je pensais à ma chère mère, qui voulait que je rentre tôt, et qui devait déjà s’inquiéter. Pas réellement pour moi, elle ne s’était jamais réellement occupée de moi, mais surtout pour l’image que porterait mon retard à sa famille – elle avait des invités, ce soir là. Il fallait qu’ils me voient, il fallait qu’elle me choisisse un mari, une vie.
    L’homme ne semblait pas s’inquiéter de ce genre de détails, et pendant une longue attente, je regrettais de ne pas avoir ma baguette. Aurais-je pu me tirer de cette situation, si elle avait été cachée dans les pans de ma robe ?
    Au bout de quelques minutes, qui me semblèrent des heures, les mains bloquèrent ma marche.
    « Ici, ça sera parfait. »
    « Je ne vois rien. »
    Il ricanna légèrement, et me poussa vers l’arrière. Mes épaules nues heurtèrent les briques dures de ce que je supposais être un mur – sans certitude, cependant. J’aurais pu avoir les yeux bandés, je n’aurais pas vu plus clair à ce que se trouvait autour de moi. J’essayais de tendre la main, mais ne rencontrait que le corps, dur comme du marbre, de mon agresseur. Mon angoisse grimpa de plus belle tandis que je le sentis se rapprocher doucement. Son souffle, glacial lui aussi, arriva bientôt jusqu’à mon visage, et ma respiration s’accéléra.
    Il posa une de ses mains glacées sur ma poitrine, et m’ordonna, d’un ton sec, de me calmer.
    « Ca n’en sera que plus difficile, si ton sang circule à vive allure. Je ne pourrais m’arrêter. Tiens toi calme. »
    Je ne comprenais pas un mot à ce qu’il disait, mais la certitude qu’il n’était pas humain grimpait en moi à la vitesse de l’éclair. Sa main força un peu, et je tentai de ralentir mon rythme respiratoire, en ouvrant la bouche, avalant de grandes bouffées d’air glacé.
    Je ne savais pas exactement à quelle distance il se trouvait, désormais. Sans doute très près. Sa main remonta légèrement, jusqu’à une de mes épaules, puis mon cou. Je me demandai alors si son but était de m’étrangler, mais sa prise ne se resserra pas.
    Alors que mon angoisse atteignait son maximum je sentis ses deux lèvres, encore plus glacées que le reste de son corps, se poser sur mon cou.
    A ce moment là, je m’apprêtai à ressentir une forte douleur ; à mourir même. Mais sans crier gare, une voix retentie dans le noir.
    « Alec… Avais-tu l’intention de faire l’égoïste, ce soir ? »
    Les mains de mon agresseur quittèrent tout à coup mon corps, et, trop faible pour tenir, je laissai mes jambes se dérober sous moi, tombant à même le sol trempé. Les larmes me montèrent tandis que j’essayais de me concentrer sur les paroles de la nouvelle voix. Il parlait vite, très vite, et si les deux hommes échangeaient quelque chose ; leur dialogue ne me paraissait être qu’un flot de parole sans sens.
    « Elle sent bon, c’est vrai. »
    Je relevai les yeux ; tentative inutile pour percer e noir qui m’entourait. Mais de quoi diable parlaient-ils ?
    « Elle ne nous servira à rien. Inutile de s’embarrasser d’une femme pareil – que des ennuies. Ces humains doivent payer, de toute façon. »
    « Tu as raison, Alec. Mais je doute que les humains ne soient très ennuyés par sa mort. Il faut faire plus. »
    « Que conseillez-vous ? »
    « Mords là, et à son réveil, je lui expliquerai ce qu’elle est devenue. Fais-toi plaisir, Alec. Goute son sang. Mais arrête-toi à temps. »
    J’étais terrifiée. L’angoisse faisait battre mon cœur tellement vite, que j’avais l’impression qu’il allait bondir hors de ma poitrine. Une main se posa de nouveau sur mon bras – je n’y voyais toujours rien. En deux secondes, je me retrouvai de nouveau sur mes pieds, contre le mur.
    « Tu as de la chance, que ta vie ne s’arrête pas ce soir. Enfin… Pas tout à fait. »
    De nouveau, je sentis son souffle s’approcher de moi – l’autre était-il parti ? Ses lèvres, une fois de plus, se posèrent sur mon cou. Sauf que cette fois-ci, la douleur que j’attendais se fit ressentir, brulante, dans chacun de mes membres, dans la moindre parcelle de mon corps. Je tentais de pousser un cri, mais le son resta enfermé dans ma poitrine, bloquant l’air qui voulait y entrer. Je sentis la main me lâcher, ma tête heurter le sol, et des soubresauts agiter mon corps. J’étais seule, je luttais. Pas contre un de ces individus, non, je luttais contre moi-même ; contre ce feu qui m’envahissait et me brulait partout.
    Je ne pouvais plus rien faire : plus pleurer, plus crier, plus parler. Juste subir.
    Et bientôt, toute trace de pensée cohérente disparue de mon esprit.


    « Tu es un vampire, désormais. »
    J’avais compris avant qu’il ne le dise, à voix haute, impartiale. Je n’étais complètement dénuée de bon sens, et si la panique de l’autre soirée m’avait empêchée de comprendre, tout était, ce matin là, très clair dans ma tête.
    Je reconnus la voix du second vampire – celui qui m’avait, en quelque sorte, sauvé la vie.
    « Le vampire qui t’a transformé se nomme Alec. Ca faisait un bout de temps qu’il n’avait pas touché un humain, mais les récents évènements l’ont mis très en colère – un de ses amis a été tué. Tu n’as pas de chance, tu étais au mauvais endroit, au mauvais moment. Mais peu importe. Tu dois savoir ce qui se passe aujourd’hui entre vampires et humains – le pacte qui était censé les garder en paix est bafoué sans arrêts, et pas par ceux que l’ont dit les plus coupables. Il est capital que tu fasses attention à ta conduite, même si l’odeur du sang est assez alléchante, je le concède. Je n’ai pas le temps de m’étaler sur e sujet, mais si tu te réfugies à Boston, tu trouveras un bon nombre de tes semblables. Inutile d’essayer de vivre seule – tu n’y parviendras pas. Ne cherche pas Alec, il te tuerait. »
    Et il disparu. Comme il était venu. C’était assez simple d’aller à Boston, ce qui le fut moins, en revanche, c’était de supporter les tonnes d’honneur qui tournaient autour de moi. Les sangs de tous les humains que je croisais sentaient meilleurs les uns que les autres, et le tout était tellement troublant d’un fort mal de crâne m’était apparue.
    Mais ce n’était pas la seule chose qui me troublait : mes sens eux-mêmes avaient pris un nouveau jour. Je voyais mieux, plus loin, avec plus de détails. J’entendais les moindres murmures autour de moi, et un seul frôlement me suffisait à comprendre la formation d’un objet – c’était fascinant.
    Je n’éprouvai, contre tout attente, pas tellement de rancœur. Pas encore, en tout cas.
    Ce serait une autre histoire, lorsque la faim, la vraie faim de sang, viendrait à moi.


Dernière édition par Azariel D. Donnovan le Dim 18 Jan - 19:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 18:24

    Oh I love you
    Bienvenue alors, merci pour ces compliments, et bonne chance pour la suite de la fiche (L)

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 19:20

Merciiiii Idea
Si tu estimes que c'est suffisant et que cela convient, je pense avoir terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 19:31

Amplement suffisant. Tu es validée, et je te souhaite un bon jeu parmi nous Wink

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 19:34

Merci beaucouuuuup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 19:36

De rien... Plus c'est Olivia Idea

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   Dim 18 Jan - 20:01

Oui I love you
Kate & Olivia, mes deux coups de coeur du moment <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When life becomes less simple | Aza ! uc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
When life becomes less simple | Aza ! uc.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bring me back in time, when life was so simple + Morwen
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: This is an old story-
Sauter vers: