AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edward Miller

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Edward Miller   Sam 17 Jan - 20:31

http://www.deezer.com/track/904299

Londres- 25 janvier 1884



Un cri perçant retentit dans une chambre sombre. Une femme tenait dans ses bras un bébé, d’apparence faible. Mais elle n’était pas la mère du pauvre nouveau-né. En effet, la mère était morte alors qu’elle donnait naissance au chérubin. Le bébé criait, sans relâche, dans les bras de sa gouvernante, celle qui, désormais, prendra la place de sa mère. Elle n’avait pas encore annoncé la terrible nouvelle au papa. L’homme attendait avec impatience dans son bureau. Il voulait voir son enfant dans ses bras, et entourer sa femme de ses bras protecteurs. Il jouissait d’un bonheur indescriptible. Ils formaient, enfin, une famille : sa femme, le nouveau né et lui.



Si cet homme était si heureux de devenir papa, c’est parce que cela faisait des années qu’il espérait un enfant, avec son épouse bien-aimée. Celle-ci avait rencontré des problèmes : elle avait eu du mal à tomber enceinte, et sa grossesse avait été source d’angoisse. Le nouveau papa aimait profondément sa femme. Fait rare à cette époque, ils avaient fait un mariage d’amour, et non d’argent. Ils avaient passé leurs trois premières années de mariage dans le bonheur le plus intense, avant que le besoin d’avoir un enfant ne se fasse ressentir. L’homme faisait d’une famille très aisée, ainsi, il pouvait se permettre de payer maints docteurs pour régler les problèmes de sa femme. Mais elle avait du mal à avoir un enfant, c’était ainsi. Le jour où il apprit que son épouse était enceinte fut le plus merveilleux de sa vie. Et alors que le jour de la naissance de son enfant devait le remplir de joie, il le remplit de tristesse. Alors que, trop impatient, il ouvrit la porte de la chambre sans prévenir, il vit sa femme allongée, qui ne respirait plus. Il avait compris. La gouvernante vit des larmes couler lentement sur ses joues mal rasées.



« Je suis sincèrement désolée, monsieur. Elle a lutté, mais elle s’est endormie, pour toujours. Madame vous a laissé un fils magnifique. Il a hérité de vos yeux bleus et de vos cheveux noirs comme l’ébène. Pour le moment il est assez faible, mais si il a hérité de la force de sa mère, il fera face aux difficultés, et deviendra vite comme vous. »



Alors qu’elle lui parlait, le père s’avança du berceau de son fils, et le regarda. Il ne pouvait empêcher ses larmes de couler. C’était plus fort que lui. La naissance de son fils, qui devait être le jour le plus heureux de sa vie, était devenue, en cinq minutes, le pire jour qu’il n’ait jamais vécu. En l’espace de quelques minutes, il avait perdu sa femme, sa raison de vivre. Il regardait ce petit homme qui s’était calmé, et qui le regardait, avec ses grands yeux bleus. Pour lui, il ferait tout. Pour son fils, il pourrait tuer.



Londres-3 mars 1895



Ce jour-ci, Londres était ensoleillée. L’hiver laissait place, peu à peu, au printemps. Le jeune Edward mangeait à table avec son père. Bien que le père fût chaleureux avec lui, les repas avaient toujours une ambiance froide et solennelle. Ils avaient fini de manger, lorsqu’un valet apporta une lettre au père d’Edward. Celui-ci la parcourut rapidement, et, au fur et à mesure qu’il arrivait vers la fin, une expression d’effroi se dessina sur son visage. Il se leva et sortit, sans un mot. Edward ne reverra plus jamais son père.

Il apprendra, par la suite, que les parents de sa mère voulaient l’adopter. Son père avait refusé de le laisser partir, et cela avait créé une discorde entre eux. Ses grands parents maternels avaient dans leurs connaissances des vampires. Ils leur confièrent donc le père d’Edward, qui fut tué par les crocs d’un vampire féroce. Il n’avait tué personne pour son fils, mais il s’était fait tué. Edward fut alors confié à ses grands parents. L’orphelin se renferma sur lui-même. Il n’avait jamais vu les parents de sa mère. Mais peu à peu il se mit à apprécier ses grands parents, sans deviner qu’ils avaient été à l’origine de la mort de son père.



Londres-25 janvier 1909



Un jeune homme se regarde dans le miroir de sa chambre. Il est assez grand, dans les un mètre quatre vingt, et possède des yeux d’un bleu à vous rappeler l’océan. Les jeunes filles se laissaient souvent enfoncer dans les abymes de ses yeux. Il en était conscient, et s’en amusait. Il se tenait droit, fier, et bombait le torse, comme le font souvent les jeunes gens, lorsque quelqu’un l’appela :



« Edward ! Que fais-tu ? Viens, dépêche-toi ! »



Le jeune homme descendit rapidement l’escalier et entra dans le salon. Il reçut un accueil des plus chaleureux. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il vit ses amis regroupés dans le fond de la pièce. Il parcourut rapidement la distance qui les séparait, en saluant les personnes présentes.



« Joyeux anniversaire Edward ! »



« Eh 25 ans, c’est pas rien ! »



« Alors, tu te maries quand ? »



Edward riait aux remarques de ses amis. Chaque année on fêtait son anniversaire en grandes pompes. Et tous les ans, on lui posait la question du mariage. Comme s’il voulait se marier maintenant. Edward voulait suivre le chemin de son père, et faire un mariage d’amour. Or, il n’avait pas rencontré la femme qui ferait battre son cœur. Il était reconnaissant envers ses grands parents, qui ne lui imposaient pas leurs envies. Il vivait libre et heureux, en s’amusant avec ses amis. A ce moment même Edward pouvait se définir comme l’être le plus heureux au monde. Il savait que nombre de personnes aurait aimé être à sa place. Mais il ne se doutait pas qu’une ombre planait au dessus de lui. Et que cette ombre était celle de ses grands parents.

Le soir, alors que les invités partaient, peu à peu, un ami proche d’Edward lui proposa d’aller se promener dans le parc. Pour prendre l’air. Dans le parc, ils riaient aux éclats, la boisson les rendant un peu plus joyeux que d’habitude. Ils s’amusaient. Le soleil s’était couché depuis longtemps, l’obscurité avait enveloppé le grand jardin. Les jeunes gens faisaient penser à des enfants, qui ne pensent à rien d’autre qu’au lendemain. Edward se sentait heureux. Son bonheur atteignait son paroxysme, comme si redevenir un enfant avait été son rêve le plus cher. Il riait lorsqu’il aperçut quelque chose qui bougeait dans les arbres, au loin. Il y courut, et vit des personnes qu’il connaissait bien. Ses amis, que faisaient-ils tous ici ? Ils étaient partis plus tôt…. Son autre ami le rejoignit en quelques secondes, à peine.



« Hey les gars ! Vous faîtes quoi ici ? » Demanda en rigolant Edward. La boisson lui avait enlevé toute notion de prudence. Il ne remarquait pas le regard avide des personnes en face de lui.



« Nous sommes venus pour ton cadeau » lança un jeune homme, en retenant un rictus.



Il s’approcha doucement d’Edward, et vint sentir son cou, comme un animal renifle sa proie. C’est à ce moment là qu’Edward prit peur. Mais il était trop tard, il se trouvait entouré de ses individus qui avaient perdu toute trace d’humanité. Il ne pouvait plus se sauver. Tout le bonheur qu’il ressentait quelques minutes plus tôt disparu. Tous ses amis, à qui il faisait confiance, avec qui il avait passé son adolescence, lui avaient menti. Il se trouvait pris au piège.



« Qu’est-ce qui vous arrive ? Je…Je ne comprends pas » dit-il sans pouvoir retenir sa voix de trembler.



« Bon je vais t’expliquer, cher ami. Tu es un descendant de vampires. Non ne me regarde pas comme ça, ça existe je ne suis pas fou. Tes grands parents sont vampires, mais pas ta mère. Ils le sont devenus après sa naissance, et l’ont épargnée. Elle n’a jamais voulu devenir des nôtres. Donc lorsqu’elle est morte, ils ont voulu te récupérer, mais ton père t’as protégé. Ils ont donc décidé de le faire tué. Un vampire l’a mordu. Après la suite, tu la connais…Et tu vas devenir un vampire, maintenant, c’est ta destinée. »



Edward s’assit doucement à terre, conscient qu’il ne pourrait rien tenter pour s’échapper. Ainsi, toute sa vie était construite sur un mensonge. Il ne savait, en réalité, rien de sa famille, il ne savait plus qui il était.



« Tuez-moi, je ne veux plus être de ce monde pitoyable. Oui tuez moi, je rejoindrais mes parents, au moins. Mordez dans mon cou et laissez mon corps sans vie ici. La vie ne vaut pas la peine d’être vécue, si on s’est construit sur un mensonge » murmura Edward.



« Non non Edward ! Tu seras un vampire, et tu mordras, comme nous, tes victimes. Tu n’as pas le choix » lui répondit-on. L’homme prit son cou entre ses mains, et éclata d’un rire empreint de sadisme. Ses canines percèrent la peau d’Edward. Il sentit son sang couler. Puis….plus rien.



Londres- 27 janvier 1909



Edward avait dormi plus d’un jour et demi. Il s’était réveillé en sursaut, et pris conscience que son cauchemar était réalité. Il se mit devant le miroir, et regarda s’il avait changé. Mais il était toujours le même. Il alla chercher une grande malle, la mit sur son lit, et sortit toutes ses affaires de son armoire. Il fallait qu’il parte, il ne pourrait rester un jour de plus avec ses grands parents. Ceux-ci dormaient encore, et il put sortir de leur demeure sans incidents. Il jeta un dernier coup d’œil sur le mini palais, et sur le parc, là où tout avait changé, là où sa vie s’était effondrée.

Alors qu’il marchait, seul, il se fit une promesse. Jamais il ne mordrait des humains. Lorsqu’il aurait faim, il se servirait d’animaux.



Boston- janvier 2008



Cela faisait 125 ans que j’avais 25 ans. Beaucoup aimerait rester jeune, pour toujours. Mais croyez moi, ce n’est pas génial. Les personnes à qui je m’attache finissent toujours par mourir, c’est irrévocable. Elles croient que je suis sincère, pourtant, je mens, toujours. Je m’étais fait une promesse, il y a quelques années. Je m’étais promis que jamais je ne boirais de sang humain. J’ai manqué à cette promesse. Je ne me doutais pas qu’il serait si dur de se retenir. L’odeur des humains est si attirante, si désirable. Chaque jour c’est un combat contre moi-même pour ne pas tuer les personnes qui m’entourent. Souvent je me retire, dans les forêts, les campagnes, les montagnes, pour être seul. Les jours, les semaines, les mois, les années passent si lentement que je les compte, n’ayant rien d’autre à faire. Je n’ai aucune raison de vivre, ici. Je suis quand même assez fier de moi. Cela fait 3 mois et 6 jours que je n’ai pas bu de sang humain. J’apprends à me retenir. Car, même si le sang me dégoute, je suis obligé de me nourrir ; et lorsque je suis affamé, il faut que je mange. C’est atroce, je me dégoute moi-même.



Cause I don’t know

Who Iam,who I am

Whitout you





    Absolution

    Nom et prénom : Miller Edward
    Age : Indiquez l'âge d'apparence, et l'âge réel.
    125 ans en parait 25
    Lieu de naissance : Londres
    Nationalité :Anglais
    Sexualité : Hétérosexuel
    Travail : /Facultatif./

    Pseudo : Emma
    Avatar : Gaspard Ulliel
    Âge : 16 ans
    Comment trouvez vous le forum, le contexte est-il facile à comprendre ? : Le forum a l’air génial, j’ai flashé dessus =)
    Où l'avez vous connu ? : Grâce aux partenariats sur d’autres forums
    Une déclaration ♥️ ? Le design est superbe !








Dernière édition par Edward Miller le Sam 17 Jan - 22:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 20:54

Bienvenue Wink J'espère que tu n'auras pas besoins de deux postes ( si c'est le cas, dis le et j'effacerai mon poste Razz )
bonne chance pour ta fiche (L)

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Rose M. Swan

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 04/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 0/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 21:57

Bienvenuuue Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 22:17

Merci =)
Je rajoute peut-être quelques images, mais sinon ma fiche est finie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Thorne
I Just Want To Discover The TRUTH
avatar

Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 27
Mood : Happy && Calm
Music : Superbus - Addiction
Date d'inscription : 12/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job: Journaliste
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 22:23

Welcome !!! Shocked Idea tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelyn Helsingers
CRAZY'ADMIN | Twitch for no reasons
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1350
Age : 25
Mood : Grins
Music : YOU - BREAKING BENJAMIN
Pseudo : DAWNY
Quote : cradaboubouilles *-*
Date d'inscription : 23/12/2008

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 15/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 22:27

J'adore ta fiche @
Je te valide, bon jeu parmi nous Wink

_________________
    ٩(̾●̮̮̃̾•̃̾)۶
    Promise me you'll try,
    to leave it all behind
    'Cause I've elected hell,
    lying to myself
    Why have I gone blind?
    Live another life
    You ©️ Breaking Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absolution.up-with.com
Edward Miller

avatar

Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Music : Where I stood : Missy Higgins
Date d'inscription : 17/01/2009

Heart & Soul
Links:
Job:
Self Control: 18/20

MessageSujet: Re: Edward Miller   Sam 17 Jan - 22:34

Merci beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Miller   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Miller
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. Petit échauffement | Edena P. Miller
» Edena P. Miller - If Cenderilla was modern, I will be her!
» Mac miller Sign
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ∼

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: They have to walk :: Here they come :: The first step-
Sauter vers: